Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Plan d'accélération industrielle, arrivée d'Aerolia, Renault Tanger... 12 faits marquants dans l’industrie au Maroc en 2014

, , , ,

Publié le

Investissements, politique industrielle, fusions, restructurations ... L'Usine Nouvelle retient 12 des évènements clés pour l'industrie marocaine survenus en 2014.

Les entreprises citées

 

1/ Le Plan d’accélération industrielle

Lancé le 2 avril à Casablanca lors des Assises de l’industrie, concocté par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie depuis octobre 2013, le Plan d’accélération industrielle (PAI) prévoit notamment la structuration des secteurs en écosystèmes, l'amélioration de l'offre foncière ou encore la mise en place d’un fonds industriel subventionnant en particuliers des métiers "pionniers". Des secteurs comme l’automobile se sont emparés avec vigueur du concept d'écosystèmes. Le point faible de ce PAI tient à ses objectifs sans doute trop ambitieux. Créer 500 000 emplois industriels nets et faire passer la part de l’industrie  dans le PIB de 18% à 23% en 5 ans parait hors d’atteinte pour le royaume.

 

 

2/ Le sidérurgiste chinois Shandong Shangang s’annonce à Tanger

Ce sera le plus gros investissement chinois jamais réalisé au Maroc. Le groupe industriel Shandong Shangang a signé un mémorandum d'entente avec le ministre et de l'Industrie  le 22 juillet à Rabat pour s'implanter à Tanger sur la zone franche TAC, située près du site Renault. Un projet à 150 millions de dollars qui prévoit la construction d’une usine de tubes en acier destinés aux marchés européens et africains des hydrocarbures (gazoducs, pipelines…). Un signe de l’intérêt croissant des investisseurs chinois pour le royaume jusque là resté à l'écart de la Chinafrique. Et qui, après le premier colloque d'affaires morocco-chinois tenu fin novembre à Pékin, pourrait s'amplifier en 2015.

 

 

3/ Maghreb Steel évite la faillite

La protection des mesures anti-dumping sur l’acier européen et turc n’aura pas suffi. Le 11 octobre, les banques créancières du le sidérurgiste Maghreb Steel annoncent injecter 36 millions d'euros dans sa trésorerie pour sauver de la faillite le groupe familial basé près de Casablanca. Un nouveau management a été imposé par ces créanciers avec l'arrivé d'Amar Drissi, jusque là directeur des pôles industriels à l'OCP, à la tête du champion marocain de l'acier plat qui enregistre des pertes équivalente à 20% de son chiffre d'affaires. Dernière chance ?

 

 

4/ Bientôt une usine Aerolia à Casablanca

C’est l’un des investissements majeurs revélés cette année dans l’aéronautique. Le 15 juillet, Aerolia, filiale d’Airbus spécialisée dans les aérostructures a annoncé la construction d’une usine à Casablanca, un projet à 40 millions d’euros. Basé sur la zone franche Midparc, Aerolia y fabriquera des sous-ensembles d'avions Airbus destinés à alimenter les lignes de l’usine française de Méaulte. Effectif prévu : 4 à 500 emplois sur ce site qui était en balance avec le Tunisie. L’usine Bombardier qui va ouvrir au même endroit ne sera, elle, lancée qu’au premier trimestre 2015 et non fin 2014 comme prévu,

 

5/ LH Aviation va atterrir à Nouaceur

Un avion “Made in Morocco”? C’est sans doute pour bientôt. Conçu par LH Aviation, une entreprise française basée à Melun-Villaroche (Seine-et-Marne), le LH10 M  est un avion léger de 270 kg. Le 18 avril l’entreprise a indiqué qu’elle avait décidé de construire une usine d’assemblage d’avions complets sur la zone franche Midparc de Nouaceur près de Casablanca. Pour cela la PME fondée en 2004 s’est associée avec l'homme d’affaires marocain Mohsine Bennani-Karim qui a pris 10% du capital de l’entreprise pour 4 millions d’euros. Le LH 10 M sera un appareil à vocation de formation, surveillance, reconnaissance armée ou opérations spéciales. Sa structure sera à 100% en composites. Investissement prévu 10 millions d’euros pour une capacité annoncée de 80 avions par an.

 

6/ Delphi s’enracine dans le câblage

Détenteur déjà de deux usines de câblage à Tanger, l'équipementier automobile Delphi récidive cette fois à Kénitra par l'inauguration le 26 novembre d'une nouvelle usine de faisceaux de câbles pour l’automobile. Investissement : 27  millions d'euros. Après la montée en puissance de ce nouveau site de Kenitra qui va compter à terme 1700 salariés, Delphi va employer 9 600 emplois dans le pays. Le Maroc devient ainsi une des principales plate-forme méditerranéennes pour l'industrie du câblage. Le premier employeur du secteur au Maroc est le japonais Sumitomo avec 16 000 salariés et huit usines.

 

7/ Renault en demi-teinte à Tanger

L'usine Renault de Tanger ouverte début 2012 ne produira cette année 2014 qu'un peu plus de 180 000 véhicules pour une capacité de 340 000, a indiqué à L'Usine Nouvelle, Jacques Prost, directeur général de Renaul Maroc le 31 octobre à l'occasion des Automotive Meetings Tangier. Alors qu'une deuxième ligne a été inaugurée en septembre 2013 pour accueillir la nouvelle Sandero, la performance du site dirigé par Paul Carvalho n'est pas en cause mais l'usine est victime de la morosité du marché européen, son principal déboucher. L'arrivée sur le site, encore hypothétique d'un nouveau véhicule à très bas coût pourrait changer la donne.

 

8/ Lafarge et Holcim échappent à l'antitrust au Maroc et vont fusionner tranquille

Surprenant. En dépit du poids écrasant que vont peser les deux groupes réunis sur le marché du ciment, le chef du Gouvernement Abdelilah Benkrane a donné son feu vert sans condition le 15 octobre à la fusion des activités marocaines de Lafarge (en partie associé à la famille royale) et Holcim. Le droit marocain prévoit pourtant le recours au Conseil de la concurrence, créé en 2008 en cas de suspicion de positions dominante, une prévention renforcée par une loi (20.13) du 30 juin 2014. Ensemble les deux groupes pèsent  plus de 60% du marché et distancent leurs concurrents Ciments du Maroc (Italicimenti) et le groupe Sefrioui notamment. Sur ce marché du ciment déprimé depuis 18 mois, le groupe immobilier Anwar Invest a lui créé la surprise par l'annonce le 30 novembre de son intention de construire un complexe cimentier près de Settat pour 270 millions d'euros. Le premier équipementier mondial du ciment le chinois Sinoma sera chargé du projet.

 

9/ Les centrales solaires Noor 2 et 3 bientôt en chantier

Pluies de dollars pour un des chantiers emblématiques du Maroc en matière d'énergies renouvelables, à savoir les futures centrales solaires à concentration Noor 2 et Noor 3 à Ouarzazate. Le 17 décembre, les autorités et notamment l'agence solaire Masen ont indiqué que 1,7 milliard de dollars de financement avaient été sécurisés pour ces projets qui doivent être lancés en 2015. Alors qu'Edf ou Alstom sont sur les rangs, le gagnant de l'appel d'offres sur Noor 2 n'est pas officiellement révélé, mais selon diverses fuites, il pourrait s'agir du consortium mené par le saoudien Acwa et l'espagnol Abengoa qui a déjà réalisé et exploitera la centrale Noor I de 160MW (photo ci-contre). Bémol, le caractère aventureux au plan technologique et économique de ces projets. Jamais dans le monde un chantier de cette ampleur n'a encore été mené autour de ces technologies encore peu matures.

 

10/ Feu vert pour la méga centrale à charbon de Safi

Pas moins de 2,3 milliards de dollars, c’est ce que vont mobiliser GDF-Suez et Nareva, associés au japonais Mitsui pour construire la centrale à charbon de Safi. Le lancement officiel du projet a été annoncé par GDF-Suez le 18 septembre. Le consortium Safiec (Safi Energy Compagny) est détenu à à 35% chacun par GDF-Suez et par le marocain Nareva (filiale de SNI, holding de la famille royale) et le japonais Mitsui & Co pour 30%. Ce projet, en gestation depuis dix ans consiste en la construction de deux tranches charbon de 693 MW selon la technologie ultra supercritique. Il succèdera à la mise en service à El  Jadida de nouvelles tranches à charbon de la centrale du groupe Taqa Maroc (ex-JLEC).Safi sera aussi dotée d’un terminal portuaire charbonnnier. A noter aussi que GDF-Suez et Nareva ont lancé en décembre l’exploitation du parc éolien de Tarfaya, le plus grand d’Afrique.

 

11/ OCP met en service son pipeline

Eléments clé d'un méga programme d'investissements de 11 milliards d'euros entre 2010 et 2020, le "slurry pipeline" du groupe OCP a été inauguré le 2 octobre à Jorsf Lasfar. Lancé en fait en avril, ce conduit permet le transport en solution liquide des phosphates tirés des gisements de Khourigba vers sa plate forme industrielle de Jorf Lasfar sur 187 km. Un projet à 400 millions d'euros réalisé par le groupe turc Tekfen qui va permettre à l'OCP de diviser par 10 le coût du transport entre ces deux points et contribuer à faire passer sa capacité de traitement de minerai de 18 à 38 millions de tonnes. Le groupe public par ailleurs en avril avait démarré une nouvelle unité d’acide phosphorique de 450 000 tonnes par an, toujours à Jorf Lasfar.

 

12/ L'espagnol Europac plante ses cartons à Tanger

Le groupe espagnol d’emballage Europac a annoncé le 10 janvier vouloir construire une usine de carton ondulé basée sur la nouvelle zone franche Tanger Automotive City, ouverte en 2013 juste en face de l’usine de Renault Melloussa. Europac (Papeles y Cartones de Europa, S.A.) prévoit d’investir en plusieurs étapes 30 millions d’euros selon un communiqué officiel du groupe coté à Madrid. Le site devrait employer environ 120 personnes. Ciblant notamment l'automobile, il va produire du carton ondulé à partir de bobines de papier sur une machine onduleuse. La région de Tanger accueille de nombreux investissements espagnols comme récemment ceux d'Antolin ou de Bamesa.

Pierre-Olivier Rouaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle