Quotidien des Usines

Piriou investit 2 millions d'euros d'investissement pour des navires à passagers

, , ,

Publié le

Le chantier naval investit à Concarneau (Finistère) où il va construire un premier bateau à passagers représentant 500 000 heures de travail. Il espère décrocher d'autres contrats de ce type.

Piriou investit 2 millions d'euros d'investissement pour des navires à passagers
Navire de voyage
© D.R. - Piriou Pierre Jacques Kubis

Le chantier naval Piriou va concevoir et construire un premier bateau à passagers long de 76,6 mètres de long. Commandé par un riche homme d'affaires européen qui souhaite conserver l'anonymat, ce navire à propulsion diésel et électrique va générer 500 000 heures de travail pour le chantier de Concarneau (Finistère) ce qui représente trois années complètes d'activités pour 200 salariés.

Le montant de la commande qui sera honorée d'ici à la fin de 2015 est de l'ordre de 50 millions d'euros.

Le groupe Piriou qui a réalisé un chiffre d'affaires de 151 millions d'euros en 2011, avec un effectif de 900 salariés dont 350 à Concarneau, investit 2 millions d'euros dans le cadre de ce contrat.

Le chantier va entièrement couvrir le site de construction de ce bateau qui pourra transporter 36 personnes dont 18 membres d'équipage. Il s'agit de le protéger des intempéries notamment pour effectuer des peintures extérieures dans des conditions optimum.

A partir de ce premier contrat conclu gré-à-gré, le groupe Piriou entend décrocher d'autres affaires dans le secteur des grands navires à passagers de haut niveau de confort. "Ils réclament de la technicité et une qualité de travail irréprochable", explique Pascal Piriou, le dirigeant du groupe éponyme.

L'ensemble des intervenants du chantier concarnois profiteront à plein de cette diversification, les sous-traitants locaux vont d'ailleurs récupérer 150 000 heures de travail pour ce premier navire à passagers. Il ne sera pas utilisé par l'armateur à des fins commerciales, Pascal Piriou explique que l'homme d'affaires "a une vraie sensibilité écologique, il entend le faire naviguer dans les mers chaudes et froides pour faire découvrir les espaces très lointains à des chercheurs, des techniciens et pourquoi pas des journalistes".

Ce navire disposera d'une autonomie de navigation de 50 jours et traitera à son bord l'ensemble des déchets.

Le groupe Piriou présent, outre Concarneau, en Pologne, au Nigéria, en Chine et surtout au Vietnam (350 salariés), reste spécialisé dans la construction de barges, de thoniers et la réparation navale.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte