Pire mois d'octobre depuis 2008 pour les ventes au détail en Grande-Bretagne

LONDRES (Reuters) - Les ventes au détail en Grande-Bretagne ont reculé en octobre à un rythme sans précédent depuis 2008, les consommateurs réduisant leurs dépenses hors alimentation du fait de l'inflation croissante, selon une étude du British Retail Consortium (BRC) diffusée mardi.
Partager
Pire mois d'octobre depuis 2008 pour les ventes au détail en Grande-Bretagne
Les ventes au détail en Grande-Bretagne ont reculé en octobre à un rythme sans précédent depuis 2008, les consommateurs réduisant leurs dépenses hors alimentation du fait de l'inflation croissante, selon une étude du British Retail Consortium (BRC) diffusée mardi. /Photo prise le 20 octobre 2017/REUTERS/Eddie Keogh

En valeurs, les ventes au détail ont glissé le mois dernier de 1% en rythme annuel sur une base comparable, qui gomme les changements de taille des magasins.

En septembre, l'étude mensuelle du Consortium britannique des ventes avait montré une hausse de 1,9%.

Une autre étude, réalisée par la Barclaycard, confirme la faiblesse des dépenses de consommation avec un fossé similaire entre les dépenses en produits de première nécessité et les autres.

"Ce recul a été alimenté par la pire performance des ventes de produits non alimentaires depuis que nos relevés ont commencé, en janvier 2011", a commenté Helen Dickinson, directrice générale du BRC.

Le BRC note que cette statistique est une source d'inquiétude avant les vacances de Noël.

"Dans le même temps, la croissance des ventes alimentaires ajoute un peu de couleur à ce tableau par ailleurs anémique, mais ces chiffres sont largement dopés par l'inflation", a ajouté Helen Dickinson - l'inflation des prix à la consommation a atteint 3% en septembre.

Les ventes totales n'ont progressé que de 0,2% en octobre, soit la performance la plus médiocre depuis octobre 2008.

Et le relèvement des taux décidé la semaine dernière par la Banque d'Angleterre, pour la première fois depuis plus de dix ans, risque d'accentuer la pression sur le budget des ménages, estime Dickinson.

(Andy Bruce; Henri-Pierre André pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS