Pinguin ouvre une nouvelle ligne de surgélation à Comines (Nord)

Pinguin, la division surgélation du groupe belge Greenyard Foods, ouvre une nouvelle ligne de production à Comines, dans le Nord. L’investissement réalisé s’élève à 8 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le plan de reprise de cette usine au groupe coopératif breton Cecab.

Partager
Pinguin ouvre une nouvelle ligne de surgélation à Comines (Nord)
Pinguin, la division surgélation du groupe belge Greenyard Foods, ouvre une nouvelle ligne de production à Comines, dans le Nord.

Le logo D’aucy, marque du groupe coopératif Cecab, demeure affiché sur le fronton du bâtiment principal de l’usine de surgélation de légumes de Comines (Nord). Mais les bretons n’en sont plus propriétaires. Depuis Juillet 2013, le groupe belge Greenyard Foods en détient 65 % du capital (son entrée dans le capital, à hauteur de 10 %, datait de 2011).

Depuis cette opération, la modernisation du site a été engagée. Un premier investissement d’un montant de 1,3 million d’euros a été réalisé pour construire une station d’épuration. Elle dispose d’une capacité de traitement de 3 000 à 7 200 mètres cubes d’eau par semaine, en fonction des campagnes de légumes. "Cet équipement étant opérationnel, nous avons pu engager la première phase de notre plan industriel : l’installation d’une nouvelle ligne de blanchiment et d’un tunnel de surgélation", explique Nicolas Fromentin, directeur de l’usine. L’investissement réalisé s’élève à 8 millions d’euros, dont 10 % ont été couvert par les fonds européens Feder.

Une capacité de surgélation de 35 000 tonnes par an

Cette nouvelle ligne de blanchiment-surgélation remplace les trois autres lignes précédentes. Elle dispose d’une capacité de 16 tonnes à l’heure pour les petits pois, ou encore 14 tonnes à l’heure pour les carottes et haricots. "La surgélation est dotée de la technologie IQF – Individually Quick Frozen – qui permet de surgeler rapidement et individuellement chaque légume jusqu’à ce que son cœur atteigne une température de -18°C ", explique Nicolas Fromentin.

L’usine de Comines, située dans la métropole lilloise, à quelques encablures de la frontière belge flamande, dispose maintenant d’une capacité de surgélation de 35 000 tonnes à l’année en épinards, petits pois, haricots verts, carottes et poireaux. Deux cent vingt agriculteurs, essentiellement rassemblés au sein de l’Organisation de production de la Vallée de la Lys, sont partenaires de l’usine.
Ces légumes sont ensuite conditionnés et distribués sous des marques distributeurs (70 % de la production) et la marque D’aucy (30 %). La reprise du site et sa modernisation par le groupe Greenyard Foods a permis, selon la direction, le maintien de la totalité des 106 emplois.

L’usine de Comines appartient à l’unité surgélation du groupe Greenyard Foods, dénommée Pinguin. La seconde division du groupe – Noliko – est quant à elle spécialisée dans la conserverie. Le groupe, basé à Gand, en Belgique, annonce un chiffre d’affaires de 629 millions d’euros pour l’exercice 2014 (dont 65 % dans la division surgélation). Il dispose de treize sites de production en Europe (Belgique, France, Grande-Bretagne, Pologne et Hongrie) et emploie 2 470 salariés.

Francis Dudzinski

0 Commentaire

Pinguin ouvre une nouvelle ligne de surgélation à Comines (Nord)

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS