Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Pinguin ouvre une nouvelle ligne de surgélation à Comines (Nord)

, , ,

Publié le

Pinguin, la division surgélation du groupe belge Greenyard Foods, ouvre une nouvelle ligne de production à Comines, dans le Nord. L’investissement réalisé s’élève à 8 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le plan de reprise de cette usine au groupe coopératif breton Cecab.

Pinguin ouvre une nouvelle ligne de surgélation à Comines (Nord)
Pinguin, la division surgélation du groupe belge Greenyard Foods, ouvre une nouvelle ligne de production à Comines, dans le Nord.
© Francis Dudzinski

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le logo D’aucy, marque du groupe coopératif Cecab, demeure affiché sur le fronton du bâtiment principal de l’usine de surgélation de légumes de Comines (Nord). Mais les bretons n’en sont plus propriétaires. Depuis Juillet 2013, le groupe belge Greenyard Foods en détient 65 % du capital (son entrée dans le capital, à hauteur de 10 %, datait de 2011).

Depuis cette opération, la modernisation du site a été engagée. Un premier investissement d’un montant de 1,3 million d’euros a été réalisé pour construire une station d’épuration. Elle dispose d’une capacité de traitement de 3 000 à 7 200 mètres cubes d’eau par semaine, en fonction des campagnes de légumes. "Cet équipement étant opérationnel, nous avons pu engager la première phase de notre plan industriel : l’installation d’une nouvelle ligne de blanchiment et d’un tunnel de surgélation", explique Nicolas Fromentin, directeur de l’usine. L’investissement réalisé s’élève à 8 millions d’euros, dont 10 % ont été couvert par les fonds européens Feder.

Une capacité de surgélation de 35 000 tonnes par an

Cette nouvelle ligne de blanchiment-surgélation remplace les trois autres lignes précédentes. Elle dispose d’une capacité de 16 tonnes à l’heure pour les petits pois, ou encore 14 tonnes à l’heure pour les carottes et haricots. "La surgélation est dotée de la technologie IQF – Individually Quick Frozen – qui permet de surgeler rapidement et individuellement chaque légume jusqu’à ce que son cœur atteigne une température de -18°C ", explique Nicolas Fromentin.

L’usine de Comines, située dans la métropole lilloise, à quelques encablures de la frontière belge flamande, dispose maintenant d’une capacité de surgélation de 35 000 tonnes à l’année en épinards, petits pois, haricots verts, carottes et poireaux. Deux cent vingt agriculteurs, essentiellement rassemblés au sein de l’Organisation de production de la Vallée de la Lys, sont partenaires de l’usine.
Ces légumes sont ensuite conditionnés et distribués sous des marques distributeurs (70 % de la production) et la marque D’aucy (30 %). La reprise du site et sa modernisation par le groupe Greenyard Foods a permis, selon la direction, le maintien de la totalité des 106 emplois.

L’usine de Comines appartient à l’unité surgélation du groupe Greenyard Foods, dénommée Pinguin. La seconde division du groupe – Noliko – est quant à elle spécialisée dans la conserverie. Le groupe, basé à Gand, en Belgique, annonce un chiffre d’affaires de 629 millions d’euros pour l’exercice 2014 (dont 65 % dans la division surgélation). Il dispose de treize sites de production en Europe (Belgique, France, Grande-Bretagne, Pologne et Hongrie) et emploie 2 470 salariés.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle