Pilule contraceptive : le nombre de plaintes ne cesse d'augmenter

Au lendemain de la publication d'un rapport d'étape de l'Agence du médicament faisant état de 20 cas de décès par an attribuables aux contraceptifs oraux combinés, le pôle santé du parquet de Paris dévoile le nombre de 80 plaintes déposées à ce jour dans cette affaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pilule contraceptive : le nombre de plaintes ne cesse d'augmenter

Selon l'AFP, qui cite une source judiciaire, 16 pilules et 5 laboratoires pharmaceutiques sont visés par ces 80 plaintes déposées depuis décembre 2012 et centralisées auprès du pôle santé du parquet de Paris.

Plusieurs fabricants de pilules de troisième et quatrième générations, ainsi que l'allemand Bayer, qui fabrique l'antiacnéique détourné en contraceptif Diane 35, sont visés.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé du parquet de Paris après une première plainte en décembre 2012 déposée par une jeune femme imputant son accident vasculaire cérébral et le handicap qui en a découlé à sa pilule de troisième génération Meliane. Selon l'AFP, l'Office Central de Lutte contre les Atteintes à l'Environnement et à la Santé Publique a été saisi par le parquet.

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a rendu le 26 mars les conclusions de son rapport sur le risque thromboembolique veineux attribuable aux contraceptifs oraux combinés (COC). Selon elle, 20 décès par an par embolie pulmonaire sont attribuables à l’utilisation des COC, dont 6 imputables aux COC de 1ère et de 2ème génération, et 14 attribuables aux COC de 3ème et de 4ème génération.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS