Economie

Pierre Gattaz revient de vacances plus optimiste pour la France et les entreprises

, , ,

Publié le

Après une salve de critiques en début d'été, le président du Medef Pierre Gattaz aborde la rentrée avec un message d'espoir. Pour lui, la France "peut rebondir". il juge même que le gouvernement "fait ce qu’il faut et va dans la bonne direction".

Pierre Gattaz revient de vacances plus optimiste pour la France et les entreprises © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Pierre Gattaz avait quitté la scène médiatique le 21 juillet, à l'occasion d'une tribune relevée dans Le Figaro, qualifiant la France d’"entreprise en dépôt de bilan", "proche de la mise en liquidation", et demandant aux politiques de cesser d'"emmerder les patrons".

Pour sa rentrée, le 18 août, le président du Medef change de ton. Dans un post sur son blog officiel, il assure que "Oui, la France peut rebondir !".

Revivez les temps forts de la première année de Pierre Gattaz à la tête du Medef

S’il s’en tient à son credo habituel et continue de déplorer la lenteur de la mise en oeuvre des initiatives gouvernementales en faveur des entreprises, Pierre Gattaz affiche un optimisme qu’on ne lui connaissait pas.

Evoquant le Pacte de responsabilité, qui doit, selon lui, "commencer à vivre". Il le juge être une " bonne solution", employant la même expression pour désigner la politique de soutien à la compétitivité des entreprises.

"Les énergies sont là, les motivations aussi"

"Sur ce point, le gouvernement fait ce qu’il faut et va dans la bonne direction. Pour une fois, reconnaissons-le !", écrit-il.

Pour lui, "la France est un grand pays avec des entrepreneurs, des équipes, des salariés, des compétences". "Les énergies sont là, les motivations aussi", assure-t-il.

Par la voix de son président, le Medef met la pédale douce sur l’opposition systématique au gouvernement.

La traditionnelle université d’été de l’organisation patronale qui s’ouvre dans quelques jours (27-29 août) résonnera vraisemblablement du même son de cloche. Après "Crise : du danger à l’opportunité", leitmotiv de l’université d’été 2013, place à un thème plus positif : "Une France qui gagne dans un monde qui bouge".

Une vague d’espoir émergerait-elle des patrons avant une rentrée chargée pour le gouvernement ?

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte