Pierre Fabre achève la réorganisation de ses deux usines du Loiret

Le laboratoire français Pierre Fabre a dédié l’usine de Château-Renard (Loiret) au conditionnement des dermocosmétiques, et celle de Gien (Loiret) à la pharma. 17 millions d’euros ont été investis.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pierre Fabre achève la réorganisation de ses deux usines du Loiret
La capacité de l'usine Pierre Fabre de Gien (Loiret) a été porté à 150 millions d’unités dans les formes sèches, les liquides et les pâteux.

La production pure est terminée à Château-Renard (Loiret), petite usine du groupe Pierre Fabre désormais dédiée au conditionnement de cosmétiques, à partir des vracs liquides, gels et crèmes que lui envoient les autres sites du groupe. Le site est aussi dédié aux échantillons.

La fabrication de produits de beauté et de dentifrices (Elgydium) a été transférée vers les usines de Soual (Tarn), Avène (Hérault) et Gien (Loiret). Ces transferts ont occasionné un investissement de 17 millions d’euros.

Pierre Fabre a choisi de conserver l’usine de Château-Renard. Complètement isolée par l’extérieur, elle a reçu six lignes de conditionnement venant d’autres sites Pierre Fabre. Un septième ligne neuve vient d’être implantée, et une huitième doit l’être courant 2018. Soit une capacité finale qui sera de 100 millions d’unités.

A Gien, où les travaux sont terminés, la capacité a été portée à 150 millions d’unités, au lieu de 130 auparavant dans les formes sèches, les liquides et les pâteux. Parmi les investissements importants, à noter un nouveau mélangeur et surtout quatre lignes à haute cadence. Pour autant, la surface de l’usine reste la même, à 48 000 mètres carrés. C’est d’ailleurs la plus grosse usine de Pierre Fabre dans le segment pharmacie (Drill, Tardyferon,…).

Mobilité interne

Le site de Château-Renard, qui employait 95 personnes au moment du lancement du projet en 2013, a désormais un effectif de 60 salariés. "Il n’y a eu aucun licenciement. 15 salariés ont choisi une mobilité en interne et, à cette occasion, ont changé de métier. D’autres sont partis en retraite", indique Marc Fontagnère, chef de projet organisation industrielle de Pierre Fabre, qui ajoute que certains collaborateurs ont évolué grâce à une formation. L’usine de Gien emploie 435 personnes. Des recrutements sont en cours sur les deux sites : quatre à Château-Renard, et une vingtaine à Gien.

Pierre Fabre est un laboratoire pharmaceutique français indépendant de 13 000 salariés et 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Plus de la moitié de ses ventes est réalisée grâce aux dermo-cosmétiques (Avène, A-Derma, Ducray, René Furterer…).

Stéphane Frachet

0 Commentaire

Pierre Fabre achève la réorganisation de ses deux usines du Loiret

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS