Pic de pollution ou pas, Paris se nourrit et les poids-lourds l’approvisionnent

Les poids-lourds continuent à livrer les grandes villes pour alimenter les magasins. La seule véritable décision prise concerne l’obligation du contournement de Paris pour les poids-lourds en transit. Une mesure presque sans effet.

Partager
Pic de pollution ou pas, Paris se nourrit et les poids-lourds l’approvisionnent

C’est la seule mesure concrète qui aura été prise pour tenter de lutter contre l’actuelle pollution de l’air parisien. Depuis le jeudi 13 mars, alors que le seuil d’alerte avait déjà été franchi le 7 mars, la circulation de transit des poids lourds est soumise à restriction. Les véhicules de plus de 3,5 tonnes doivent emprunter des itinéraires de contournement.

La préfecture s’est fendue d’un communiqué dans lequel elle laisse entrevoir le bâton : "En fonction de l’évolution de la situation dans les jours à venir, des opérations de contrôle seront organisées pour veiller au respect de cette mesure, notamment sur le boulevard périphérique et les boulevards des Maréchaux de la capitale."

Effet dérisoire de l’interdiction du transit

Malheureusement, l’effet de cette décision est dérisoire. Comme le rappelle la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), la grande majorité des poids-lourds en transit évitent Paris, pour des raisons économiques. Il est plus rapide de contourner la capitale par la grande couronne que de se trouver pris dans les embouteillages du boulevard périphérique ou de l’A86. Le gain de temps est plus important que les quelques kilomètres supplémentaires effectués.

Le trafic de livraison n’est pas touché par la décision préfectorale. Les poids-lourds continuent de livrer les supermarchés parisiens et les hypermarchés situés en bordure du boulevard périphérique. Pendant le pic de pollution, les parisiens continuent d’aller faire leurs courses. Les villes de provinces sont elles aussi touchées par la pollution, y compris celles situées en bord de mer. Jeudi 13 mars, Brest a battu son record, avec 96 microgrammes de particules fines par mètre cube, quand les 100 microgrammes étaient dépassés à Paris.

Norme Euro 6 en vigueur depuis le début de l’année

Concernant les rejets de gaz polluants, les poids-lourds sont soumis à des normes équivalentes à celles des véhicules légers, mais avec une mise en application anticipée. Depuis le 1er janvier 2014, l’Euro 6 est en vigueur pour les poids-lourds, alors qu’elle ne sera obligatoire pour la mise en service des véhicules légers que le premier septembre 2015. Les mesures portent sur des grammes par kilowattheure pour les premiers, et sur des grammes par kilomètre pour les seconds, ce qui rend difficile des comparaisons.

Pour les poids-lourds, la valeur limite d’émissions de particules a été divisée par 2 par rapport à la norme Euro 5 (2009), par 13 par rapport à l’Euro 3 (2001) et par 36 par rapport à l’Euro 1 (1993). La poursuite de la lutte contre la pollution due aux livraisons en ville passe par une réorganisation de la logistique urbaine, avec la suppression des poids-lourds au profit de véhicules hybrides, électriques et au gaz naturel. Un travail de longue haleine.

Patrice Desmedt

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS