Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Photovoltaïque : le SER riposte à ERDF

Publié le

La loi Nome débattue au Sénat pourrait faire payer l'intégralité du coût du branchement et de l’extension aux producteurs d'énergies renouvelables. Une nouveauté qui satisferait ERDF. Le syndicat des énergies renouvelables répond, étude à l’appui.

Photovoltaïque : le SER riposte à ERDF © Jason Morrion

En juin dernier, la patronne du distributeur de réseaux électriques ERDF avait lancé l’assaut. Lors d'un colloque organisé par l'Union française de l'électricité, Michèle Bellon s’était en effet insurgée contre l'impact financier du raccordement des installations photovoltaïques pour son maigre budget  : « Comment financer tout cela ? Le distributeur et le client final ne doivent pas supporter toute la charge financière du renforcement du réseau rendu indispensable par ces nouveaux modes de production» avait-t-elle revendiqué. «D’accord pour faire les travaux, mais ce n’est pas forcément à nous de les payer», a-t-elle surenchéri, en ajoutant que ces raccordements lui coûteraient 10,2 milliards d'euros de 2010 à 2020. Elle s’était également interrogée sur les risques que cette forme de production d'électricité serait susceptible de faire courir au réseau électrique. Le syndicat des énergies renouvelables lui répond aujourd’hui par une étude.

Tout d’abord, le syndicat professionnel a fait ses propres calculs. Il aboutit à un montant… dix fois moindre. « Soucieux de vérifier la réalité des chiffres et inquiet des montants annoncés par ERDF, SER-SOLER a lancé une étude sur les enjeux du raccordement de l'électricité photovoltaïque. Cette étude démontre que leur coût est 10 fois inférieur à celui évalué par ERDF ».

600 euros pour un particulier

Par ailleurs, le syndicat s’insurge contre la facture dont devront s’acquitter les producteurs, alors que le budget gouvernemental présenté aujourd’hui s’inscrit dans un contexte de révision drastique des tarifs photovoltaïques et des mesures fiscales. «Dans la période difficile que traverse actuellement la profession solaire photovoltaïque, avec deux baisses consécutives du tarif d'achat et une réduction annoncée du crédit d'impôt pour les particuliers, faire peser l'intégralité du coût de raccordement sur le producteur serait perçu comme une attaque en règle contre le développement de la filière photovoltaïque française. Si cette disposition était adoptée, cela reviendrait par exemple à augmenter le coût de raccordement de plus de 600 € pour une installation chez un particulier », souligne le SER. Ce dernier rappelle que les producteurs d'énergies renouvelables contribuent déjà à hauteur de 60 % au coût de raccordement de leurs installations.

Enfin, l’organisme  tord le cou aux inquiétudes d'ERDF relatives aux risques de coupures d'électricité qu'engendrerait un trop grand nombre d'installations photovoltaïques dans une même région. « L'étude commanditée par le SER s'est également penchée sur cette question : il s'avère que l'électricité photovoltaïque peut, au contraire, apporter une contribution de qualité au réseau de distribution ».
L'étude menée par le cabinet Fractal 1.0 pour le compte de SER-SOLER est disponible sur le site du SER.

Téléchargez l'étude sur les enjeux du raccordement de l'électricité solaire photovoltaïque.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle