Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Phost'In cible la glycosylation des cellules cancéreuses

, ,

Publié le

Made in France

Phost'In cible la glycosylation des cellules cancéreuses

Les entreprises citées

"Notre objectif est d’explorer une nouvelle classe de molécules anticancéreuses, que nous appelons les phostines : elles agissent selon un mode d’action innovant en perturbant le processus de glycosylation des cellules tumorales. Plusieurs centaines de composés sont déjà synthétisées. La molécule la plus avancée a démontré des effets antitumoraux chez l’animal, et les tests cliniques sont prévus pour 2017", indique Karine Chorro, cofondatrice et directrice générale de Phost’In. Son candidat médicament cible le glioblastome, la tumeur cérébrale la plus fréquente.

L’innovation


Les phostines sont des dérivés de sucre, destinés à cibler la migration et le caractère invasif des cellules tumorales en affectant leur processus de glycosylation. Il y a d’ores et déjà plusieurs centaines de molécules disponibles dans la famille des phostines, qui sont évaluées pour leurs effets anticancéreux.

Diplômée de HEC, Karine Chorro était déjà directrice générale déléguée de BioRéalités, une biotech dans le domaine de l’oncologie rachetée par les laboratoires Servier. Elle est venue renforcer l’équipe de Phost’In et ses quatre autres cofondateurs : les professeurs Norbert Bakalara, Jean-Luc Pirat et David Virieux de l’ENSCM, et le docteur Ludovic Clarion, directeur de la R&D, qui testait les premières phostines au cours de sa thèse, il y a dix ans. Ces travaux originaux ont été conduits par un consortium académique regroupant l’Institut des neurosciences de Montpellier, l’Institut Charles Gerhardt, l’ENSCM et le CEA.

Le professeur Hugues Duffau, neurochirurgien au CHU de Montpellier et lauréat du prix Herbert Olivecrona de l’Institut Karolinska en 2010, a apporté la vision clinique. "Le projet a été soutenu à deux reprises par l’ANR et par l’Institut national du cancer", ajoute Ludovic Clarion. Créée en décembre 2014, la start-up montpelliéraine s’apprête à réaliser sa première levée de fonds auprès d’investisseurs privés. Elle est hébergée à l’ENSCM, la société comptera sous peu cinq salariés. Reste pour Karine Chorro à conclure un partenariat de codéveloppement avec un laboratoire pharmaceutique.

Thérèse Bouveret

L’opportunité


53 000 cas de glioblastome (tumeur cérébrale) sont recensés chaque année dans le monde. Maladie rare, elle réduit l’espérance de vie en dépit des traitements existants.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle