Quotidien des Usines

Philips supprime 55 postes à Chartres

, , , ,

Publié le

La filiale éclairage du groupe va supprimer 55 postes sur un total de près de 400. La direction du géant néerlandais avance une baisse des commandes de l'industrie automobile.

Philips supprime 55 postes à Chartres
Fabrication de lampes basse consommation.
© Philips

Philips Lighting, branche éclairage du géant néerlandais d'électronique grand public, prépare un plan de départs de 55 salariés dans son usine de Chartres (Eure-et-Loir), qui emploie 394 personnes. La direction table sur le volontariat et espère éviter des licenciements. Ce plan correspond à la fermeture du service emballage d'ici à mi-2013.

Cette usine fabrique des ampoules à incandescence "Hi per vision" pour le secteur automobile. Pour réduire ses coûts, Philips a décidé de transférer l'activité emballage vers l'usine de Piabionice, en Pologne. "Notre production a baissé, puisque nous fabriquions 400 millions de lampes il y a dix ans, 230 millions avant la crise et nous devrions terminer l'année avec 115 millions d'unités", explique Thierry Jenouvrier, directeur de l'usine.

Ce site, qui fournit des lampes à tous les constructeurs automobiles (90 % d'export), aux équipementiers et aux distributeurs, est notamment confronté à une baisse importante des ventes d'ampoules de rechange. "La durée de vie des lampes atteint désormais celle de la voiture", indique Thierry Jenouvrier.

Cette mesure s'insère dans un plan global de Philips, qui veut économiser 1,1 milliard d'euros sur le prochain exercice. Après le lancement de son plan Accelerate en octobre 2011 annonçant 4 500 suppressions de postes, Philips a confirmé le mois dernier que 2 200 postes supplémentaires seraient concernés dans le monde entier.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/10/2012 - 16h42 -

Quel Cynisme ! L’article est inexacte à plus d’un titre : Le plan de réduction des couts s’appelle « Fit to grow » maigrir pour grandir (sic) et non accelerate. Il consiste à réduire les coûts en réduisant fortement l’empreinte de la société en Europe. Philips sur son site de Chartres ne connait pas de difficulté conjoncturelle, les lignes Hyper tournent à plein régime. Philips a du mal à fournir… Si la production a baissé depuis 10 ans c’est que des lignes entières de production sont massivement déménagées année après années en Pologne ou en Chine. Philips poursuit la ferme intention de fermer tous ses sites de production en Europe ou en Amérique et de faire appel pour tout ou partie à des sous-traitants chinois. Philips s’arcboute sur le modèle de la société sans usine de production à l’image d’Alcatel : Quel succès !!! C’est une société qui n’a plus de stratégie et qui n’applique que des expédients de court-termes visant à maximiser le profit au mépris de ses clients.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte