Philips mise sur une accélération de ses ventes après un faible premier trimestre

AMSTERDAM (Reuters) - Philips a dit lundi s'attendre à une accélération de ses ventes au cours des prochains mois grâce à une demande accrue en Europe et aux Etats-Unis après un premier trimestre faible.
Partager
Philips mise sur une accélération de ses ventes après un faible premier trimestre
Philips a dit lundi s'attendre à une accélération de ses ventes au cours des prochains mois grâce à une demande accrue en Europe et aux Etats-Unis après un premier trimestre faible. /Photo prise le 29 janvier 2019/REUTERS/Eva Plevier

Une baisse de la demande d'équipements hospitaliers en Europe et une stagnation des ventes aux Etats-Unis ont limité à 2,3% la croissance globale des ventes du groupe néerlandais au premier trimestre en données comparables, même si les performances ont été meilleures en Chine et dans les autres marchés émergents.

Le fabricant de produits de santé, des brosses à dents de haute technologie aux systèmes d’imagerie médicale, a maintenu son objectif d'une croissance annuelle des ventes de 4% à 6% jusqu’en 2020, en estimant que la demande en Europe et aux Etats-Unis augmenterait rapidement.

"Nous prévoyons une croissance beaucoup plus forte des marchés matures aux deuxième et troisième trimestres", a déclaré à la presse le directeur général Frans van Houten. "Le carnet de commandes de ces marchés est solide, ce qui se traduira par une croissance des ventes."

A la Bourse d'Amsterdam, l'action Philips gagnait 2,75% en fin de matinée.

"Il est encourageant de constater une meilleure performance de la division Personal Health", a déclaré Scott Bardo, analyste chez Berenberg. "Nous pensons qu'une meilleure croissance du groupe et une amélioration de la marge sont à prévoir au cours de l'année et nous espérons que Philips tiendra ses promesses."

Le groupe a fait état d'une croissance des ventes de 2% à 5% au premier trimestre dans ses deux plus grandes divisions, l'équipement hospitalier et les produits de santé grand public.

Le chiffre d'affaires de la division de soins connectés, spécialisée dans la surveillance des patients à distance, a baissé de 1%. Frans van Houten avait déclaré en novembre que la croissance de cette activité resterait modeste en 2019.

Au total, l'Ebita du groupe s’est amélioré de 6% à 364 millions d’euros. Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à 371 millions.

(Bart Meijer, Dominique Rodriguez pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS