Philips Lighting veut éclairer l’internet des objets

Philips Lighting, le géant néerlandais de l’éclairage, a annoncé de nouveaux partenariats sur le salon allemand Light & Building. Des alliances au service de sa stratégie : mettre ses systèmes d'éclairage, de la maison à la ville, au coeur de l'internet des objets.

Partager


Le stand de la marque au salon Light & Building - Crédits Manuel Moragues

De nouveaux produits et des partenariats. Et l'accent sur l'internet des objets. Sur le salon Light & Building qui se tient à Francfort, en Allemagne, du 13 au 18 mars, Philips Lighting a annoncé lundi 14 mars le lancement, entre autres, d'un lampadaire "smart city ready" et d'un spot LED à même de remplacer les 150 millions de spots fluocompacts qui seront bientôt interdits par Bruxelles. Le néerlandais a surtout annoncé plusieurs alliances, dont un partenariat global avec l'opérateur de télécommunications britannique Vodafone pour diffuser ses solutions d'éclairage urbain connecté sans fil.

Côté éclairage pour le particulier, Engie, pour la maîtrise de l'énergie, l'assureur Axa et l'opérateur télécoms néerlandais KPN, pour les systèmes d'alarme, doivent permettre à Philips et à son éclairage connecté pour la maison de se renforcer dans la domotique. Enfin, dans les applications pour le commerce, Philips Lighting s'associe à l'américain Aisle411, spécialiste dans la recherche de produits et l'analyse du comportement des clients, pour étendre son offre basée sur la géolocalisation.

Le salon a aussi été l'occasion pour Eric Rondolat, le PDG de Philips Lighting, de retracer les mutations de son entreprise et d'affirmer sa stratégie. Devant la presse internationale, le dirigeant a rappelé les étapes majeures franchies par son entreprise lors des éditions précédentes de ce salon bisannuel. En 2010, "nous présentions la première LED capable de remplacer une ampoule de 60 Watts". Deux ans plus tard, "notre stand était 100% LED et nous lancions notre premier système d'éclairage connecté". En 2014, " l'ensemble du stand Philips était réalisé avec des éclairages connectés". Et cette année ? "Nous étendons notre leadership dans l'éclairage à l'internet des objets", a résumé Eric Rondolat.

48% des ventes en LED au dernier trimestre 2015

Philips Lighting devrait prendre cette année son indépendance vis à vis de la holding mère Royal Philips. Si l'entreprise ne connaît pas encore ses futurs propriétaires, sa stratégie est claire. Et elle s'appuie sur une transformation de son activité. Les LED ont représenté 43% des 7,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés en 2015 – 48% au dernier trimestre de l'année.


Un lampadaire nouvelle génération - Crédits Philips

Son système de lampadaires connectés, qui permet aux municipalités de moduler l'illumination lampadaire par lampadaire mais aussi d'identifier les défaillances à distance a été déployé dans 530 projets sur 33 pays. Son éclairage connecté pour le résidentiel a séduit les clients mais aussi les développeurs tiers qui ont écrit plus de 600 applications dédiées. La géolocalisation précise (quelques centimètres) en intérieur grâce au Li-Fi (communication sans fil par la lumière LED), telle que la teste notamment le magasin Carrefour de Lille, est vouée à générer nombre de services prometteurs, dans les commerces et les bureaux.

Des partenaires pour le smart

Philips veut faire de ses luminaires un passage incontournable de la vague "smart", de la maison à la ville en passant par le bâtiment. "Etre dans l'industrie de l'éclairage nous offre une position priviligiée", s'est félicité Dominiek Plancke, à la tête de l'activité à destination des professionels, en marge de la conférence de presse. "Il n'y a pas tant d'infrastructures qui soient à la fois alimentées en électricité - donc susceptibles d'héberger des capteurs - et connectées". Le chantier est immense : seuls 10% des points lumineux du monde sont en LED et seulement 2% sont connectés, rappelle-t-il.

De quoi ouvrir de belles perspectives de développement à l'entreprise, même si elle a cependant besoin de partenaires. En petit comité, Eric Rondolat a précisé sa stratégie : "Nous voulons étendre nos activités pour exploiter les LED et leur connectivité dans le monde de l'internet des objets. En passant des produits aux systèmes puis aux services. Mais si nous avons besoin d'un niveau d'intégration supplémentaire, nous faisons appel à un partenaire. Nous restons une entreprise d'éclairage, nous ne voulons pas aller dans des secteurs adjacents". Et de résumer : "Nous nous voyons comme l'entreprise d'éclairage pour l'internet des objets."

De Francfort, Manuel Moragues

0 Commentaire

Philips Lighting veut éclairer l’internet des objets

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Electricité, électrotechnique

Baladeuse fluorescente étanche

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS