L'Usine Auto

Philippe Varin reçu par Nicolas Sarkozy

,

Publié le

Le président de PSA est venu défendre son plan de suppression d'emplois devant le Président de la République jeudi soir.

Philippe Varin reçu par Nicolas Sarkozy © D.R.

La situation est politiquement tendue. A six mois des élections présidentielles, PSA, un des plus importants groupes du pays décide de supprimer 5 000 postes. Nicolas Sarkozy se devait de réagir : il a reçu Philippe Varin, le président du directoire de PSA, durant une demi-heure. L'entretien s'est déroulé en présence des ministres du Travail Xavier Bertrand et de l'Industrie Eric Besson.

Ni Philippe Varin ni les ministres n'ont fait de déclaration en sortant de l'Elysée. Un communiqué a été diffusé dans la soirée par la présidence. Il répète que le plan de PSA ne comporte "aucune mesure de licenciements, ni mesure d'âge et ne remettra pas en cause l'empreinte industrielle du groupe en France".

La position présentée par Philippe Varin dans l'après-midi est également confirmée. "Les 2 000 salariés du groupe en France dont les postes sont concernés par l'application de ce plan se verront proposer un reclassement par application du dispositif de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences" précise le communiqué.

"Un dispositif social exemplaire sera mis en oeuvre comportant un plan de formation et un traitement individualisé de chaque salarié", ajoute le texte. Philippe Varin  a également  assuré à Nicolas Sarkozy que son groupe "maintiendrait son effort de recherche et développement à 2 milliards d'euros en 2012".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte