L'Usine Auto

Philippe Varin reconduit à la tête de PSA

,

Publié le

Pendant les prochaines années, Philippe Varin continuera à présider aux destinées du numéro deux de l’automobile européen. Une décision prise par les actionnaires de PSA réunis le 2 juin en assemblée générale. Dans la feuille de route du PDG : accentuer la présence du groupe à l’international.

Philippe Varin reconduit à la tête de PSA © Michael Moore

Il pilotera PSA Peugeot-Citroën pendant les six ans à venir, après une «période probatoire» d’un an : Philippe Varin a été reconduit dans ses fonctions lors de l’assemblée générale du groupe qui s’est tenue le mercredi 2 juin. Appelé à la rescousse à la fin mars, l’an dernier, ce polytechnicien de 57 ans a imprimé à PSA un nouveau style de management et il a su remettre ses équipes sur la route de la confiance.

Les actionnaires du groupe ont pu entendre Philippe Varin esquisser un bilan de cette première année à la tête de PSA et retracer les grandes lignes de la stratégie à suivre. Le 30 mai, dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance, avait donné le ton: «Nous venons de traverser une crise bien pire que celle à laquelle j’ai été confrontée quand j’ai passé six ans an Brésil.» Pour mémoire l’héritier de la dynastie Peugeot, famille détenant 30 % du capital du groupe, a implanté la filiale brésilienne du constructeur automobile français, alors que le principal marché en Amérique du Sud était en proie au spectre de la dévaluation du real, dans un contexte de récession très douloureuse.

Une manière de dire que PSA n’a pas peur des crises et que le groupe est prêt à relever les défis de la mondialisation. Un porte parole du groupe fait écho aux propos ainsi tenus par Thierry Peugeot et à la teneur des discussions lors de la récente assemblée générale: «Nous nous attendons cette année à un fort recul du marché automobile en Europe, [ndr : 9%] mais nous allons conjurer ce  reflux en cherchant à augmenter notre part de marché par le renouvellement des véhicules constituant notre cœur de gamme.» 

Objectif : 50% de l’activité hors Europe


En 2009, la part de marché de PSA en Europe était de 13.7 % et se situe à 14,6 % à fin avril 2010. Mais comme le relevait Thierry Peugeot dans le JDD, «Nous sommes le numéro deux européen en parts de marché. (...) Mais nous avons toujours un problème de rentabilité. Et Peugeot ainsi que Citroën ne sont pas encore dans les premières marques mondiales.»

Tout comme le chemin vers l’international encore à parcourir, «En 2000, notre production hors Europe était de 4,3 %, avec un site de production en Argentine et une autre implantation en Chine. Actuellement, cette part est de 18,4 %», détaille le porte-parole du groupe.  Concrètement 47 % des voitures assemblées par PSA le sont en France, 19,5 % dans d’autres pays de l’Europe occidentale et 14,3 % en Europe de l’Est. L’objectif fixé par Philippe Varin est que l’activité hors Europe représente la moitié de l’activité du groupe. Dans ce cadre, l’Asie reste une priorité pour PSA, avec trois partenariats stratégiques déjà noués sur ce marché. Cette année, le groupe présidé par Philippe Varin s’apprête à produire 380.000 véhicules dans l’ex-Empire du Milieu, soit un doublement de sa production en deux ans.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte