Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Philippe Varin pose ses conditions au rachat d’Areva NP par EDF

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

Areva n’est pas prêt à laisser son activité réacteurs se faire croquer toute crue. Le patron d’Areva veut une meilleure offre de la part d’EDF accompagnée d’un partenariat stratégique entre les deux sociétés.

Philippe Varin pose ses conditions au rachat d’Areva NP par EDF © DR

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ce mercredi 10 juin, Philippe Varin, le président d’Areva, a été auditionné par la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale. Son audition intervient une semaine après que le président de la République François Hollande a acté la scission d’Areva, dont l’activité réacteurs ira dans une filiale détenue majoritairement par EDF. Le chef de l’Etat a laissé un mois aux deux entreprises pour s’entendre.

Philippe Varin juge que cette décision était nécessaire dans cette "période de crise". "La situation d’Areva est plus grave que ce à quoi je m’attendais (en prenant mes fonctions)", explique-t-il. Il met en avant un problème de gestion et de compétitivité sur l’EPR, des investissements malencontreux et une adaptation trop lente au monde post-Fukushima. Il dénonce aussi le manque de cohérence entre EDF et Areva sur le combustible et les grands projets à l’international.

Si le patron d’Areva est prêt à agir vite, il pose ses conditions devant la représentation nationale. Il juge que la cession n’est possible qu’en parallèle de l’établissement "d’un partenariat stratégique avec EDF". "Je vois trois conditions au succès : une négociation équitable avec EDF sur la valorisation d'Areva NP, une négociation équitable sur les contrats concernant les activités de retraitement et de conversion, des solutions à trouver sur le partage du risque du chantier finlandais, épée de Damoclès qui pèse depuis 2003 sur le groupe et qui compromet tout scénario d’avenir", explique-t-il.

EDF doit revoir son offre

Concernant le prix d’Areva NP, EDF a proposé 2 milliards d’euros tandis qu’Areva valorise sa branche à plus de 3 milliards d’euros. Philippe Varin appelle très clairement Jean-Bernard Lévy, le PDG d’EDF, à revoir à la hausse son offre. Concernant les activités de conversion et de retraitement, Philippe Varin rappelle qu’EDF compte pour 90 % de l’activité de l’usine. Areva a investi plusieurs milliards dans la conversion, notamment dans l’usine Comurhex qui se retrouve aujourd’hui en surcapacité alors qu’EDF s’alimente en large partie en uranium auprès de l’industrie russe. Quant à l’EPR en construction en Finlande, le réacteur vendu 3 milliards d’euros présente déjà un dépassement de budget de 5 milliards d’euros et 9 ans de retard.

Le patron d’Areva rappelle par ailleurs que le scénario adopté par le gouvernement n’est pas celui qui avait sa faveur. "A titre personnel, j’ai proposé un scénario différent sur un point. J’avais proposé qu’EDF soit un actionaire minoritaire et stratégique d’Areva NP", explique-t-il. Cependant, il prend acte cette décision et affirme : "On passe maintenant d’une période de négociations à une période de reconstruction". Si l’accord sera présenté début juillet, il faudra beaucoup plus de temps pour sa réalisation. Le rapprochement devra passer par les bureaux de Bruxelles et la finalisation de l’opération ne devrait intervenir qu’au second semestre 2016, prédit le patron d’Areva.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle