Philippe Varin : "La restructuration de PSA est une affaire interne"

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën a laissé entendre que la table ronde-ronde tripartite prévue avec l'Etat n'aurait qu'un caractère consultatif.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Philippe Varin :

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a annoncé samedi 6 octobre que les négociations tripartites syndicats-direction-Etat sur l'avenir de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) commenceraient le 25 octobre.

"Nous partagerons (...) l'information sur l'avancement de la procédure sociale, laquelle est une affaire à l'intérieur du groupe entre la direction du groupe et les représentants du personnel", a nuancé Philippe Varin aux journalistes, le 8 octobre, lors d'une visite avec Arnaud Montebourg de la Française de mécanique, usine de moteurs commune à PSA et Renault située à Douvrin, dans le Pas-de-Calais.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous sommes prêts à partager très largement les conclusions provisoires auxquelles nous arriverons", a-t-il ajouté.

"La deuxième chose que nous sommes absolument prêts à partager, c'est le progrès que nous faisons dans la démarche de revitalisation des sites d'Aulnay et de Rennes (...) Nous ferons le point de ce qui sera réalisé à ce moment-là."

PSA s'est engagé à reclasser la moitié des 3 000 salariés d'Aulnay sur le site voisin de Poissy (Yvelines) et à proposer des emplois à l'autre moitié dans le cadre d'une opération de revitalisation du site.

A Rennes (Ille-et-Vilaine), il a promis de reclasser en interne, ou dans le bassin d'emploi, les 1 400 personnes dont le poste sera supprimé dans le cadre d'une réduction de la capacité du site.

Le premier constructeur automobile français a annoncé en juillet la fermeture du site pour 2014 et au total 8 000 suppressions d'emplois dans l'Hexagone, un chiffre que le gouvernement aimerait voir revu à la baisse.

(avec Reuters, Alice Cannet, avec Gilles Guillaume)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS