L'Usine Auto

Philippe Varin évoque des réductions de coût pour PSA Peugeot Citroën

,

Publié le

Alors que le salon de Francfort ouvre ses portes aux professionnels le 13 septembre, le patron de PSA Peugeot Citroën évoque un possible retournement de marchés cette année.

Philippe Varin évoque des réductions de coût pour PSA Peugeot Citroën © D.R.

C’est dans un entretien au Figaro que Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, confirme sa volonté "d’accélérer les réductions de coût de son groupe". L’objectif étant selon lui ainsi de "maintenir la dynamique du constructeur face à des perspectives commerciales dégradées en Europe".

Pour l’heure, le patron du groupe ne donne pas d’estimation chiffrée de ces économies. Mais à court terme, "il s'agit d'ajuster de façon extrêmement stricte la production à la demande, de façon à maintenir un niveau de stock normal, d'une soixantaine de jours de production", estime-t-il.

Sur le front de l’emploi notamment, Philippe Varin précise que PSA va "adapter ses effectifs d’intérimaires et de sous-traitants d’ici à la fin de l’année". Il ne cache pas non plus qu’il faudra "probablement identifier des sureffectifs" au sein des salariés du groupe. Sans toutefois évoquer de plan de départs volontaires. Des réflexions qui font écho à ses déclarations publiées dans le Financial Times le 12 septembre. Le patron de PSA explique alors qu’il n’est "pas possible de réduire les coûts si on conserve les effectifs inchangés".

Revenant sur l’avenir du site d’Aulnay-sous-Bois, qui a été récemment au cœur d’une polémique, le patron du groupe estime que "la production de C3 se poursuivra comme prévu jusqu’en 2014". Toutefois il s’interroge quant à l’ère après-C3.  En juin, le syndicat CGT avait révélé des documents de travail internes au groupe évoquant une possible fermeture de site pour Aulnay-sous-Bois et Sevelnord. Hypothèse alors démentie par la direction. Philippe Varin avait alors rencontré le président de la République pour lui assurer qu’aucun projet de fermeture d’usine en France n’était envisagé.

L’interview de Philippe Varin laisse entrevoir des jours difficiles pour le groupe PSA Peugeot Citroën. Elle intervient au moment où plusieurs de ses sites en France sont bloqués par une pénurie de vis en provenance d’un fournisseur italien Agrati.

Malgré tout, le patron de PSA Peugeot Citroën dévoilera sur le salon de Francfort la 508 RXH, une berline hybride de Peugeot, et un concept car, le HX1. "Ces deux véhicules donnent une bonne idée du haut de gamme de Peugeot", estime Philippe Varin. 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte