Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Philippe Martin redit non à son ami Arnaud Montebourg

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le

Lors de ses vœux le 29 janvier, le ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie Philippe Martin a apaisé les tensions avec son homologue au Redressement productif Arnaud Montebourg, tout en réaffirmant son opposition forte à toute exploration du gaz de schiste.

Philippe Martin redit non à son ami Arnaud Montebourg © AN

A l’occasion de la présentation de ses vœux le 29 janvier, le ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Philippe Martin, a fait le bilan de son année 2013 et présenté son agenda de 2014.

Il inscrit ce dernier sous le signe de la "social écologie", censée "faire le lien entre l’écologie et le progrès social". Elle doit servir à se prémunir du "dérèglement climatique qui expose le monde à des changements brutaux qui affectent déjà notre pays. Et qui est bien plus global que l’économie", a-t-il expliqué.

Dans la liste de ses actions pour l'année qui vient, le ministre évoque la préparation du sommet de la terre en 2015 à Paris, la coordination avec l’Allemagne et d’autres pays autour des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, ou encore la rencontre des constructeurs automobiles dans le cadre d’un pacte de responsabilité écologique.

Cette séance de vœux a été aussi l’occasion pour le ministre de revenir sur les tensions récentes avec son "membre ami du gouvernement" Arnaud Montebourg. Ce dernier s’étant récemment exprimé en faveur d’une exploration du gaz de schiste en France, Philippe Martin a pris fermement position contre ces déclarations. 

Des plans industriels écologiques

Dans un premier temps, Philippe Martin a d’abord joué l’apaisement en se félicitant de travailler en bonne entente avec d’autres ministères, comme ceux d’Aurélie Filippetti (Culture), Stéphane Le Foll (Agriculture), Vincent Peillon (Education) mais aussi avec Arnaud Montebourg (Redressement productif), "qui a placé la transition énergétique au cœur de ses 34 plans industriels". Le tout sous le regard amusé des parlementaires, directeurs d’instituts et d’ONG présents en nombre dans la salle.

Ensuite, le ministre a réaffirmé son refus de toute exploration du gaz de schiste. Rappelant que la position de François Hollande - le refus de toute exploration - a été validée par le Conseil constitutionnel, il répond à ceux qui considèrent que "ne pas explorer le potentiel trésor sous nos pieds est une erreur funeste".

"La question est de savoir si on peut exploiter une énergie émettrice de CO2 et réduire nos émissions de 30 % en 2030", a-t-il soulevé.

Des ouvriers nucléaire patriotes

Enfin, Philippe Martin est aussi revenu sur un des chevaux de bataille de son confrère au Redressement productif : le nucléaire. De manière assez surprenante, il lance : "Des ingénieurs exceptionnels, des techniciens engagés, des ouvriers patriotes font la renommée de notre filière nucléaire". Puis il ajoute : "Passer à 50 % [de nucléaire dans le mix électrique, NDLR] n’est en rien une marque de défiance. C’est une décision industrielle, économique et politique".

Reste à savoir si Arnaud Montebourg répondra. Peut-être à travers Twitter, où Philippe Martin (@_PhMartin_) a posté son tout premier message le 29 janvier à 17h45 : il y exprime sa "hâte d’échanger aussi via DM [message direct, NDLR] avec @Montebourg".

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle