L'Usine Energie

Philippe Knoche prend la direction d’Areva après la mise en retrait de Luc Oursel

, ,

Publié le

Après l’annonce d’un grave problème de santé, Luc Oursel s’est mis en retrait de sa fonction de président du directoire. Il sera remplacé par Philippe Knoche, numéro 2 du groupe nucléaire, jusqu’à l’assemblée générale du 9 décembre prochain.

Philippe Knoche prend la direction d’Areva après la mise en retrait de Luc Oursel © D.R.

Le conseil de surveillance d’Areva s’est réuni ce mercredi 22 octobre. Il a décidé que Philippe Knoche, jusqu’alors numéro 2 du groupe, prenait la fonction de président du Directoire du groupe, jusqu’à "la tenue de la prochaine Assemblée Générale qui décidera du changement de gouvernance", le 9 décembre prochain. Il assure l’interim alors que Luc Oursel a annoncé sa mise en retrait pour des raisons de santé ce lundi 20 octobre.

"Dans des circonstances personnelles très difficiles, malgré mon très fort attachement à Areva, j'ai dû me résoudre à ne pas poursuivre mes fonctions à la tête de l'entreprise et à me mettre en arrêt de travail pour raisons thérapeutiques. Je dois mener maintenant un combat personnel contre la maladie ", expliquait-il dans un communiqué.

Changement de gouvernance en vue

Attendue, la promotion de Philippe Knoche intervient dans un moment délicat de la vie d’Areva. Faisant face à des difficultés financières et se heurtant à des chantiers difficiles (en particulier le chantier de l’EPR finlandais), le gouvernement a décidé de renforcer son contrôle sur le groupe, dont l’Etat est actionnaire à hauteur de 83 %.

Pour cela le mode de gouvernance va être modifié. Il passera d’un système directoire avec conseil de surveillance  à un mode de société avec conseil d’administration plus classique. Pierre Blayau, actuel président du conseil de surveillance, doit en prendre la tête. Et Philippe Knoche devrait devenir directeur général. "Knoche est très légitime, il est très opérationnel et apprécié des équipes…", assure un ancien d’Areva. "Il est loyal, honnête et dit ce qu’il a dire", ajoute un proche de la direction.

L’énergie française bouleversée

En quelques jours, des bouleversements majeurs sont survenus à la tête de tous les grands groupes d’énergie français. Le cinquième pétrolier mondial Total a perdu son PDG Christophe de Margerie dans un tragique accident d’avion en Russie. Il est remplacé par Thierry Desmarest comme président et Patrick Pouyanné comme directeur général. Le premier électricien mondial, EDF, va voir son PDG actuel Henri Proglio remplacé par le PDG de Thalès Jean-Bernard Lévy. Enfin, le premier énergéticien mondial, GDF Suez, a nommé Isabelle Kocher directrice générale déléguée du groupe à la place de Jean-François Cirelli, ancien patron de Gaz de France. Elle est également désignée successeur officielle du PDG Gérard Mestrallet dont le mandat s’achèvera en 2016.

Ludovic Dupin 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/10/2014 - 15h18 -

Uranium/Niger/Corruption : M. Knoche est attendu le 19 novembre 2014 à la Cour d'appel de Paris dans l'affaire du "don d'Areva" affecté à l'achat d'un avion pour le Président du Niger...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte