International

Philippe Chalmin signe l'acte de décès de la PAC

Myrtille Delamarche , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Philippe Chalmin signe l'acte de décès de la PAC
"En 2017, nous avons enterré la Politique agricole commune." C’est avec cette formule provocatrice que l’économiste Philippe Chalmin a ouvert la présentation des chapitres commodités agricoles du rapport Cyclope 2018, le 16 mai à Paris. "La philosophie de la PAC de ma génération était l’organisation des marchés agricoles, avec des prix régulés, à l’abri des tempêtes mondiales. La fin des quotas sucriers en a fait disparaître le dernier pan", et l’effondrement des prix du sucre est renforcé par la récolte pléthorique en Inde. "La volonté de Bruxelles est de laisser les politiques agricoles aux États, qui ne s’en emparent pas forcément". Certains, comme la Chine et les États-Unis, "en ont encore, même si les stocks de la première ne sont pas tous[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte