PHE fixe le prix de son IPO entre 16 et 20 euros par action

PARIS (Reuters) - Parts Holding Europe (PHE), spécialiste français de la distribution de pièces détachées automobiles, a fixé mardi le prix de son introduction en Bourse à Paris entre 16 et 20 euros par action, ce qui lui donnerait une capitalisation d'environ 1,1 milliard d'euros et une valeur d’entreprise d’environ 1,8 milliard.
PHE fixe le prix de son IPO entre 16 et 20 euros par action
Parts Holding Europe, spécialiste français de la distribution de pièces détachées automobiles, a fixé mardi le prix de son introduction en Bourse à Paris entre 16 et 20 euros par action, ce qui lui donnerait une capitalisation d'environ 1,1 milliard d'euros et une valeur d’entreprise d’environ 1,8 milliard. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Cette opération, qui aboutira à une cotation sur Euronext Paris, doit permettre au propriétaire des marques Autodistribution et Oscaro de lever environ 450 millions d’euros pour rembourser sa dette.

"L’offre va apporter à PHE une flexibilité financière supplémentaire pour poursuivre sa stratégie de croissance interne supérieure à la moyenne et ses acquisitions créatrices de valeur, afin de consolider son leadership en France, et accélérer son développement européen", écrit le groupe dans un communiqué.

PHE précise qu'une option de surallocation a été consentie par les actionnaires pour un montant représentant un maximum de 15% de la taille initiale de l’offre.

Le groupe ajoute que le début des négociations des actions PHE sur Euronext Paris est prévu le 3 juin 2021 sous forme de promesse d’actions.

Pour 2021, PEH confirme viser un chiffre d’affaires compris entre 1,85 milliard d’euros et 1,95 milliard d’euros. L'an prochain, il se fixe pour objectif un chiffre d’affaires compris entre 2,05 milliards d’euros et 2,15 milliards d’euros.

"Les objectifs pour 2021 et 2022 reposent sur la croissance organique de PHE en France et la poursuite de sa stratégie d’acquisitions créatrices de valeur en Europe", ajoute le groupe dans son communiqué.

Mi-mai, PHE avait reçu la validation par l’Autorité des marchés financiers de son document d’enregistrement.

La société, également connue auprès des professionnels sous le nom d'Autodis, avait déjà tenté une introduction en Bourse en 2018 mais l'opération avait avorté en raison d'une demande des investisseurs inférieure aux prévisions.

(Hayat Gazzane, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS