Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

PhDTalent veut valoriser les compétences des docteurs au sein du privé

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Trop peu de docteurs issus du monde académique, les fameux PhD, se tournent vers le secteur privé. Ils ont pourtant beaucoup à apporter aux industriels, qui viennent désormais les chercher.

PhDTalent veut valoriser les compétences des docteurs au sein du privé
Les salons PhDTalent Career Fair ont désormais lieu chaque année, comme l'édition du 5 octobre à Paris.
© Sybille Aoudjhane

Début octobre, s'est déroulée à Paris la rare rencontre entre des entreprises et des docteurs. Bien que brillants, les PhD n'ont pas forcément leurs habitudes dans le monde du privé. D'où la tenue du PhDTalent Career Fair, grand Forum européen dédié à cette convergence, soutenu par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, la Mairie de Paris et la région Ile-de-France.

"Sur 14 000 diplômés par an, 40 % des docteurs travaillent dans un secteur privé après leurs études, souligne Dounia Belghiti,

présidente et co-fondatrice de PhDTalent. "Normalement, les docteurs se tournent vers l’académique, mais ils ne sont suffisamment au courant que le monde de l’entreprise a besoin d’eux, regrette-elle. Ils ont trop tendance à partir travailler à l’étranger quand ils ne trouvent pas de poste au sein de l’académique".

De nombreux "softskills"

La PhDTalent Career Fair a donc fait le pari d'accueillir 120 entreprises ouvertes à l’idée d’embaucher un docteur afin de diversifier les profils et parcours de ses employés. Amine Benhenni, docteur et maintenant recruteur au salon pour sa start-up, Dataswati, estime notamment qu’il y a "beaucoup d’applications dans le secteur de la finance. Il y a une méconnaissance envers ces profils qui possèdent de nombreux "softskills"".

Selon lui, les fameux PhD "n’ont pas peur de la page blanche et peuvent trouver de l’innovation dans des domaines où personne n’est allé". Il souligne leur rigueur et leur capacité entrepreneuriale sur des sujets complexes. Un message entendu par un nombre croissant d'entreprises et industriels, tels le centre de R&D d’ArcelorMittal, Engie, ou encore le cabinet BCG. Et par les principaux intéressés: quelques 3 500 docteurs et doctorants participaient cette année à ce salon, organisé désormais chaque année.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle