Pharmatis poursuit ses investissements capacitaires

Le façonnier pharmaceutique Pharmatis vient d’ajouter une nouvelle ligne de conditionnement à son usine d’Estrées-Saint-Denis (Oise). En deux ans, il y aura investi quelque 7 millions d’euros.

Partager

Spécialiste des formes liquides, le façonnier pharmaceutique Pharmatis vient d’inaugurer le nouvel atelier dédié aux ampoules buvables de son usine d’Estrées-Saint-Denis, dans le sud de l’Oise. Le lancement de cet outil s’inscrit dans un plan d’investissement de plus de 7 millions d’euros, lancé par la PME il y a deux ans pour faire face à l’augmentation de ses commandes.

5 000 mètres carrés de stockage ont déjà été ajoutés et différents aménagements réalisés, notamment un restaurant d’entreprise et différentes salles de réunion. "Cette réorganisation a aussi permis d’augmenter de 40 % la surface du laboratoire qualité et méthodes", souligne Jean-Louis Vouzellaud, PDG de Pharmatis. Un nouvel atelier doté d'un mélangeur de 9 000 litres sera opérationnel en décembre 2015.

De sous-traitant à prestataire de service

Ces investissements viennent appuyer le développement du groupe qui a produit cette année 700 millions de sachets et de sticks packs, pratiquement le double d’il y a cinq ans. Principale raison de cette croissance : la stratégie mise en œuvre par le PDG pour faire passer Pharmatis du statut de sous-traitant au rang de prestataire de service, capable de gérer de A à Z les nouveaux projets de ses clients. "Neuf projets sont aujourd’hui en cours de développement dans notre société", détaille Jean-Louis Vouzellaud.

60 % de l'activité pour l'international

Ce développement de services explique la forte progression de l’entreprise, dont la croissance - après avoir atteint 30 % en 2014 - devrait être de 15 % en 2015. Son chiffre d’affaires, 35 millions d’euros aujourd’hui, pourrait encore croître grâce au développement à l’international (60 % de l’activité). "Parce qu’elles peuvent être vendues à l’unité, les formes que nous produisons sont bien adaptées aux pays émergents où des classes moyennes ont désormais les moyens de se soigner. C’est vrai en Afrique, mais aussi dans certains pays d’Asie. Au Vietnam, par exemple, notre objectif était de 100 000 boîtes, nous en vendons un million !", se réjouit Jean-Louis Vouzellaud.

Au total, Pharmatis emploie 200 salariés dans son usine d’Estrées-Saint-Denis, dont une dizaine ont été recrutés au cours de l’année 2015.

Guillaume Roussange

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS