International

Pfizer et Moderna pourront livrer leurs vaccins avant Noël "si tout se passe bien" selon les États-Unis

, , , ,

Publié le , mis à jour le 19/11/2020 À 08H28

Pfizer et Moderna pourraient bientôt obtenir les autorisations nécessaires à la distribution de leurs vaccins contre le Covid-19. L'administration américaine a évoqué le 18 novembre un début des livraisons avant Noël.

Pfizer et Moderna pourront livrer leurs vaccins avant Noël si tout se passe bien selon les États-Unis
Pfizer et Moderna revendiquent chacun de leur côté une efficacité supérieure à 90 % pour leur candidat vaccin.
© Moderna Therapeutics

Les vaccins contre le Covid-19 développés par Pfizer et Moderna pourraient bientôt recevoir les autorisations réglementaires, a déclaré mercredi 18 novembre Alex Azar, secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux. Le gouvernement américain a évoqué une autorisation dans les semaines à venir, si bien que les premières inoculations pourraient se produire avant la fin de l'année 2020.

"Nous avons à présent deux vaccins sûrs et très efficaces qui pourraient être autorisés par la Food and Drug administration et prêts à être distribués en quelques semaines", a dit Alex Azar lors d'un point presse. Les deux laboratoires pharmaceutiques revendiquent chacun de leur côté une efficacité supérieure à 90 % pour leur candidat vaccin.

Une production de 40 millions de doses par mois

“Si tout se passe bien, je pense que nous pourrons avoir les autorisations dans la deuxième moitié de décembre et commencer les livraisons avant Noël, mais cela ne se produira que si tout va vraiment bien”, a ajouté Alex Azar. Plusieurs responsables américains de la santé publique ont fait avoir que les États et les autres collectivités locales seraient en mesure d'entamer les campagnes de vaccination dans les 24 heures qui suivront les autorisations de mise sur le marché.

Quelque 40 millions de doses des deux vaccins, qui nécessitent chacun deux injections avec un intervalle de quatre semaines, seraient disponibles avant la fin de l'année 2020 ont dit les autorités américaines. Par la suite, les deux groupes seront en mesure d'en produire plus de 40 millions par mois pour la population américaine, ont-elles ajouté.

Avec Reuters (Manojna Maddipatla et Carl O'Donnell ; version française Nicolas Delame)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte