Peugeot va assembler des véhicules au Kazakhstan

Le groupe français PSA Peugeot-Citroën a annoncé la signature d'un accord prévoyant l'assemblage et la commercialisation de véhicules Peugeot au Kazakhstan. A la clé, selon le constructeur, la création de plus de 300 emplois en France. Ce contrat intervient une semaine après une visite du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius en Asie centrale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Peugeot va assembler des véhicules au Kazakhstan

PSA élargit son champ d'action. Le constructeur français, qui a réalisé 38% de ses ventes hors d'Europe en 2012, a annoncé ce jeudi 7 mars la signature d'un accord prévoyant l'assemblage et la commercialisation de véhicules Peugeot au Kazakhstan.

"Aux termes de cet accord, les premiers véhicules particuliers Peugeot (301, 3008, 508 et Partner) devraient être assemblés sur place à partir de juin 2013", précise le communiqué, ajoutant que ce projet pourrait créer plus de 300 emplois en France et environ 150 au Kazakhstan. La 408, entièrement fabriquée dans l'usine russe de PSA à Kaluga, sera également commercialisée dans ce pays d'Asie centrale grand comme cinq fois la France mais qui compte seulement 16 millions d'habitants.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans un premier temps, la capacité de production de PSA au Kazakhstan devrait représenter 4 000 unités par an. En France, la ministre du commerce extérieur Nicole Bricq, présente lors de la signature de l'accord, a estimé que "cela devrait représenter un volume de production entre 10 000 et 15 000 véhicules assemblés par an".

"À travers cet accord, PSA Peugeot Citroën étendra et diversifiera sa présence dans la région en disposant d’une base industrielle plus étoffée au service de ses filiales en Russie et en Ukraine ainsi que de ses importateurs en Azerbaïdjan, en Biélorussie et en Moldavie", a commenté de son côté Bernard Schantz, responsable des activités du groupe pour la Russie, l’Ukraine et la CEI.

Quelques jours après la visite de Laurent Fabius en Asie centrale

Ce contrat a été signé "à l'occasion de la commission mixte économique annuelle France - Kazakhstan", précise le communiqué de PSA. Le groupe s'associe ainsi avec Agromash Holding, un important producteur et vendeur de matériel agricole et d'automobiles. Après Toyoya, PSA devient ainsi le deuxième constructeur étranger à obtenir l'accord d'Astana pour s'implanter dans le pays en moins d'une semaine.

Un nouvel exemple de la diplomatie française en action ? Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s'est en effet rendu au Kazakhstan la semaine dernière. L'occasion de souligner les liens économiques entre les deux pays (en 2009 : quatrième client et neuvième fournisseur). A l'image d'Alstom qui a inauguré une usine de locomotives en décembre dernier, les industriels français sont en effet particulièrement présents dans ce pays, souvent pointé du doigt par les ONG concernant son respect des droits de l'homme, mais en plein boom économique.

Julien Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS