Quotidien des Usines

Peugeot Scooters Mandeure rebondit jusqu’en Chine

, , , ,

Publié le

Production

Après une année 2009 très laborieuse où le marché du scooter a reculé de 30 % en Europe, l’usine de Mandeure (Doubs) avait besoin d’un coup de fouet. C’est chose faite avec le lancement de plusieurs projets.

Pour preuve, l’inauguration mardi prochain d’une concession de la marque au lion à Nanjing, en Chine, dont l’une des missions sera de commercialiser des scooters Peugeot haut de gamme produits par l’usine franc-comtoise. « Les volumes exportés resteront modestes », relativise Pierre-Louis Colin, directeur général de Peugeot Scooters, mais ils satisferont une demande émergente, celle des riches Chinois prêts à payer le double du prix pratiqué en France pour un deux-roues confortable et performant, mais frappé de lourdes taxes.

Autre évolution symbolique, mais ayant cette fois-ci un réel impact sur l’activité de l’entreprise : la fabrication de deux nouveaux modèles de scooters, l’E-vivacity et le Citystar, dont les mises sur le marché devraient intervenir fin avril 2011. « Notre dernier lancement industriel date de 2006 », rappelle le dirigeant. Celui-ci reste cependant prudent sur les prévisions commerciales : « On table sur 2 500 ventes par an pour l’E-vivacity ».

Ce petit scooter électrique d’une autonomie de 60 km sera disponible au prix de 3 600 euros. Une formule de location avec option d'achat (LOA), sera aussi proposée. Le prix du Citystar, un 125 cm3 s’adressant plutôt à une clientèle urbaine, sera sans doute dévoilé au printemps à l’occasion de la présentation officielle des deux nouveaux véhicules. Sa fabrication n’a pas entraîné de réorganisation industrielle : « On s’appuie sur les lignes existantes », précise Pierre-Louis Colin. L’autre modèle a nécessité la remise en route d’une demi-ligne jusqu’ici mise en sommeil, ainsi qu’un investissement dont le montant n’est pas communiqué.

L’avenir de l’unique fabricant français de scooters semble donc s’éclaircir et les chiffres de 2010 en témoignent : les volumes sont restés stables cette année malgré la baisse de 13 % à 14 % du marché, indique le directeur général. Raison invoquée : les bonnes performances commerciales. Reste à saisir la balle au bond pour confirmer en 2011.

Marie Herbet

 

Peugeot Scooters en chiffres :

155 millions de chiffre d’affaires en 2009
650 salariés
 
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte