Peugeot Japy remonte la pente

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Peugeot Japy remonte la pente
Panorama d'une partie des ateliers de Peugeot Japy
Investissement. Spécialiste de l’usinage de tubes et pièces forgées pour l’automobile et le poids lourd, la société Peugeot Japy (78 millions d’euros de chiffre d’affaires, 485 salariés), implantée à Audincourt, dans le Doubs, retrouve un avenir plus serein.
« Âgé aujourd’hui de 72 ans, Patrick Mermillod souhaitait pérenniser son entreprise après l’avoir sauvée, suite à un lâchage en règle des banques », explique Michaël Leblanc, le directeur financier.
L’affaire remonte à l’année 2009. A cette époque, General Motors (GM), important client de Peugeot Japy, se place en clause de sauvegarde, mais assure qu’il règlera l’importante créance qu’il a vis-à-vis de son fournisseur.
Aucun des partenaires financiers de l’équipementier français ne le croit et cesse d’accorder toute ligne de crédit.
Payé rubis sur l’ongle, Peugeot Japy ne parvient toujours pas ensuite à trouver des financements suffisants. Et ce malgré l’appui d’Oséo et la très forte implication de la Communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard, qui achète même 1,2 million d’euros une partie du site pour le relouer à l’entreprise, lui procurant au passage de l’argent frais.
40 millions d’euros d’investissement réalisés
Aujourd’hui, l’équipementier repart d’un bon pied. Après avoir investi pas moins de 40 millions d’euros dans ces équipements ces six dernières années, il bénéficie d’un parc de 600 machines, dont le tiers a moins de 10 ans.
Son savoir-faire dans les axes et arbres de boîtes de vitesses, manuelles et automatiques, les arbres de transmissions, les crémaillères de directions, les rails d’injection, les tiges d’amortisseurs, ainsi que les axes de culbuteurs, en font un fournisseur très recherché des constructeurs.
Une petite partie des 31 000 mètres carrés d’ateliers sert aussi à réaliser de l’assemblage de commandes de boîtes de vitesses manuelles.
Demain, en fonction de nouveaux référencements automobiles, Peugeot Japy devrait réinvestir. Pour l’heure, l’équipementier se contente d’injecter un million d’euros par an dans la maintenance et le renouvellement de certains matériels.


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS