PEUGEOT A MULHOUSELIMITER LA CASSE EN MECANIQUE

Partager

PEUGEOT A MULHOUSE

LIMITER LA CASSE EN MECANIQUE



Deux semaines et demie entre l'idée et sa concrétisation : c'est le temps qu'il aura fallu pour mettre en musique le " système anti-erreur " imaginé par Jean-Pierre Naegelen dans l'usine de mécanique de Peugeot Mulhouse. Un délai record pour résoudre un problème qui se posait quasi quotidiennement dans l'usine depuis la rentrée de septembre. A cette date démarrait en effet la fabrication d'un nouveau type de moyeu de roue. Ce nouveau produit, qui est venu s'ajouter à un autre déjà fabriqué antérieurement, se mélangeait parfois sur la chaîne avec l'ancien. Conséquences : des erreurs d'aiguillage entraînaient la casse des meules installées plus loin sur la chaîne.

Jean-Pierre Naegelen, le conducteur d'installation, repère vite le problème : " Le diamètre non conforme de certaines pièces empêchait de monter le disque sur le moyeu. " Mais la différence entre les deux types de pièces, de l'ordre de quelques millimètres, était indétectable à l'oeil nu. Le conducteur a eu alors l'idée d'installer deux vis de part et d'autre du convoyeur. Deux vis qui laissent passer les pièces adéquates, mais stoppent celles dont le diamètre est trop important. Un système électrique alertant alors l'opérateur. Pour cette bonne idée, Jean-Pierre Naegelen touchera 10 000 francs. Le maximum selon le nouveau système de suggestions mis en place au printemps dernier dans l'usine. Baptisé Pari (progrès par l'amélioration et la réalisation des idées), il doit permettre de faire remonter encore plus d'idées qu'auparavant. Plus besoin de faire un bilan économique complet avant de réaliser une bonne idée. Il suffit de la soumettre à son agent de maîtrise. Une simplicité qui explique les délais très courts obtenus dans la mise en oeuvre.

USINE NOUVELLE N°2569

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS