Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Peugeot 208 GTi : Made in Poissy (France)

, , , ,

Publié le , mis à jour le 17/10/2014 À 10H38

Vidéo Pendant toute la durée du Mondial de l'automobile, L'Usine Nouvelle vous fait visiter les usines où sont fabriqués les nouveaux modèles présentés sur le salon. Nouvel épisode avec l’usine Peugeot de Poissy ( Yvelines) , où est notamment fabriquée la 208 GTi.

Peugeot 208 GTi : Made in Poissy (France) © D.R. - PSA Peugeot Citroën

Sommaire du dossier

Situé en région parisienne, le site PSA de Poissy existe depuis 1938, même s'il n’a pas toujours appartenu au groupe français. En effet, l'usine de Poissy, a été fondée par Ford-SAF, filiale française du groupe américain, qui y a produit ses véhicules jusqu’en 1954.

Par la suite, l'usine a été propriété de Simca, jusqu’en 1963, puis de Chrysler France jusqu’en 1978, date à laquelle Chrysler Europe est racheté par PSA. L'usine va alors notamment produire les mythiques Talbot entre 1979 et 1986.

L'Usine de Poissy en 3 chiffres :

Date de création : 1938
Effectif : 6200 salariés
Production : 230 000 véhicules par an

Aujourd’hui, PSA y fabrique et assemble ses modèles de Citroën C3, DS3, 208 et la 208 GTi, qui est actuellement présentée au Salon de l’Automobile. La version sportive de la petite citadine a déjà été produite à plus de 10 000 exemplaires, moins d'un an après son lancement.

Fer de lance de l’économie locale, le site automobile emploie actuellement près de 6200 personnes et assemble plus de 230 000 véhicules par an.

1983 et 2014 : deux années difficiles pour le site

En 1983, le site Peugeot de Poissy a été au cœur d’un grand mouvement de grève. La lutte des salariés avait, notamment, mis en lumière les conditions de travail des travailleurs immigrés du site. Face à ce mouvement d’ampleur, qui avait entraîné des baisses de production importantes du début de l'année 1983, la direction de l'usine avait dû recourir au chômage technique. 

Plus de 30 ans après, le site de Poissy a, à nouveau, connu la crise. En mai 2014, Carlos Tavares  a annoncé la délocalisation de la fabrication de la C3. Se voulant rassurant, il avait, néanmoins, promis aux salariés de Poissy, l’arrivée d’un nouveau modèle en 2018 pour compenser le départ de la C3. Deux mois plus tard, la  direction de PSA Poissy a mis en place un reclassement, qui a aboutit au licenciement de 520 intérimaires, et a annoncé le passage de deux à une ligne de production sur le site, à compter de janvier 2015.

Une année difficile, qui a fait oublier les retombées positives qui avaient suivi l’annonce de la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois.

Wassinia Zirar

Vidéo : dans l'atelier de fabrication de la 208 GTi :

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus