Petroplus très proche de la faillite

[ACTUALISE] - Le raffineur a demandé mardi son placement sous la loi de la protection des faillites. Les négociations avec les créanciers du groupe n'ont pas abouti.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Petroplus très proche de la faillite

Lundi, le groupe avait demandé la suspension de son action cotée à la Bourse suisse, dans l'attente d'un communiqué. Mardi, Petroplus annonce ne pas pouvoir rembourser ses dettes, d'environ 1,75 milliard de dollars.

Petroplus demande le sursis concordataire (équivalent suisse du régime des faillites) dans tous les pays où il est présent (France, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Suisse), afin de protéger les intérêts de ses créanciers.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette situation équivaut à un défaut de paiement pour les 1,75 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros) de dette qu'a cumulé la société. Petroplus emploie 2 500 personnes en Europe.

Le PDG du groupe Jean-Paul Vettier regrette de "ne pas avoir été capable de trouver un accord" avec ses débiteurs. Il met en cause la contexte de la crise du crédit en Europe et l'évolution du marché du raffinage.

Le gouvernement français s'est engagé sur ce dossier sensible. Trois mois avant l'élection présidentielle, dans un contexte de chômage de masse persistant, les politiques ont voulu prendre position. En vain.

Suite à l’annonce de la maison mère, la filiale du groupe suisse à Petit-Couronne s'est déclarée en cessation de paiement et a déposé son bilan mardi, dans l'après-midi. "Petroplus Raffinage Petit-Couronne a déposé une demande de mise en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Rouen et s'est déclaré en cessation de paiement pour protéger la société après l'annonce de l'insolvabilité de la maison-mère", a déclaré un porte-parole de la direction.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS