Petroplus en sursis jusqu’à vendredi

Selon les informations du ministre de l’Industrie, Eric Besson, le groupe suisse n’est assuré de recevoir les financements nécessaires à son exploitation que jusqu’au 20 janvier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Petroplus en sursis jusqu’à vendredi

Sur BFMTV, le 15 janvier, Eric Besson affirme que Petroplus a obtenu de l’argent de ses banques jusqu’à cette date, pas plus tard.
Le ministre s’est toutefois dit raisonnablement optimiste sur ce dossier, estimant qu’il existait un certain nombre de pistes notamment en dehors de Petroplus. Le ministre assure avoir commencé à prendre des contacts dans le cas où le groupe suisse ferait défaut sur le site français de Petit-Couronne.

En effet, cette annonce fait suite aux déclarations du groupe mercredi dernier. Il expliquait alors avoir trouvé un accord provisoire avec ses prêteurs incluant l’obtention de fonds pour financier ses dépenses essentielles et garantir la sécurité des opérations dans deux de ses sites, Coryton (Grande-Bretagne) et d'Ingolstadt (Allemagne). Aucun détail n’avait alors été donné pour le site français. Ce qui avait choqué le ministre Eric Besson et l’avait surtout conduit à convoquer le patron du groupe à Paris pour discuter des intentions du groupe pour ce site.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Or, selon le Financial Times, le groupe pétrolier BP pourrait venir en aide à Petroplus, par exemple sous forme d’une avance financière ou des livraisons de brut. Cette avance permettrait au groupe suisse de continuer à alimenter son réseau de stations services depuis sa raffinerie anglaise notamment.

Depuis le 27 décembre, le premier raffineur indépendant en Europe est dans une situation délicate. Il s’est vu refuser l’accès à une ligne de crédit d’un milliard de dollars, jugée indispensable au bon fonctionnement de ses opérations. Et début janvier, le groupe a annoncé le gel de tous ses financements par les banques.


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS