Pétrole, toujours plus haut

Les tensions géopolitiques, la faiblesse du dollar et la continuelle baisse des stocks américains se conjuguent toujours pour maintenir le prix du baril sur le chemin des 100 dollars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pétrole, toujours plus haut
La hausse actuelle pourrait dépasser les prévisions les plus haussières. Le cours du baril de light sweet crude (West Texas Intermediate) coté à New York sur le Nymex a de nouveau pulvérisé son record nominal aujourd'hui en touchant les 93,20 dollars.

Le dernier rapport du département américain de l'Energie pointe un nouveau recul de 5,3 millions de barils des stocks des Etats-Unis qui sont actuellement à un niveau inférieur de 5,9% de celui de l'an dernier. Sur le front irako-turc cependant, les affrontements entre l'armée turque et le PKK n'ont pour l'instant pas interrompu les livraisons de pétrole iraquien qui transitent via le grand voisin.

Plus préoccupantes sont la nouvelle série de sanctions imposée la semaine dernière par Washington contre l'Iran. Au Nigeria enfin, les troubles qui affectent la production pétrolière se poursuivent avec une nouvelle attaque contre une plateforme pétrolière offshore de la compagnie italienne Agip.

Le dernier consensus de prévision du prix du baril publié par Reuters indique une réévaluation qui amène la moyenne des cours du WTI attendue pour 2008 à 70,49 dollars, soit une hausse de 3,49 dollars par rapport à l'enquête du mois précédent. Pour le Brent la moyenne a été relevée de 3,32 dollars à 69,5 dollars. Cependant, les prévisions entre les 36 analystes interrogés varient largement puisque Royal Bank of Scotland table sur 58 dollars et Goldman Sachs, comme Unicredit-MIB, sur 85 dollars.

Toutefois, rappelle Adam Siemenski de Deutsche Bank, les analystes ont la mauvaise habitude de sous-évaluer dans leurs prévisions le niveau réel atteint par les cours du pétrole. Depuis 1999 leurs pronostics sur le Brent ont ainsi été inférieurs de 31% aux cours réalisés. Les marchés à terme ont enregistré de meilleurs résultats en terme de prévision avec une sous-évaluation moyenne de 18%. Appliquant cette marge d'erreur, l'analyste a calculé que les moyennes du Brent et du WTI atteindraient pour 2008 respectivement 98,3 et 100 dollars.

Daniel Krajka


Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS