Pétrole : les Etats-Unis, plus forts que l’Arabie saoudite

Les huiles de schiste pourraient propulser les Etats-Unis en tête des pays producteurs de pétrole, devant l’Arabie saoudite, dès 2020.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pétrole : les Etats-Unis, plus forts que l’Arabie saoudite

Avec la découverte et la mise en exploitation des réserves d’huile et de gaz de schiste, les Etats-Unis s’autorisaient à espérer atteindre une certaine indépendance énergétique dans les années à venir… Au regard de récentes études et des tendances actuelles, le pays pourrait aller bien au-delà et devenir le premier producteur de pétrole au monde devant l’Arabie saoudite.

Deuxième producteur mondial aujourd’hui, les Etats-Unis voient leur production d’or noir croître régulièrement depuis quatre ans. Entre 2011 et 2012, elle a bondi de 7 %, la plus forte croissance depuis 1951, rapporte le ministère américain de l’Energie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En 2013, la production du pays atteindra 11,4 millions de barils par jour, juste derrière l’Arabie saoudite et ses 11,6 millions de barils. Selon Citibank, la production outre-Atlantique atteindra 13 à 15 millions de barils par jour en 2020.

Export interdit !

En réalité, les Etats-Unis ont déjà été dans le passé le premier producteur de pétrole. C’était en 2002, mais c’était un épiphénomène. Les prix du pétrole s’étaient effondrés au lendemain du 11 septembre 2011 et une partie des robinets du Moyen-Orient avait été coupée.

Si les Etats-Unis devenaient les premiers producteurs mondiaux de manière pérenne, un paradigme mondial serait remis en cause. Chef de file de l’Occident, le pays de l’Oncle Sam a toujours mené la bataille pour que les pays du Moyen-Orient partagent la manne pétrolière avec le monde sans tirer les prix vers le haut.

Mais "faites ce que je dis, pas ce que je fais"… Les Etats-Unis, de leur côté, interdisent d’exporter le pétrole produit sur leur territoire ! Considéré comme une réserve stratégique, l’or noir doit rester au pays. Oncle Sam campera-t-il sur ce principe quand il aura en main les clés de la régulation des cours de l’or noir ?

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS