Pétrole: les compagnies américaines disent à l'Opep que leur production va baisser

par Dmitry Zhdannikov

Pétrole: les compagnies américaines disent à l'Opep que leur production va baisser
Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que leurs investisseurs souhaitaient une croissance moins forte de la production et de meilleurs rendements. /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

DAVOS, Suisse (Reuters) - Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que leurs investisseurs souhaitaient une croissance moins forte de la production et de meilleurs rendements.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, y compris la Russie, ont abaissé leur production depuis 2017 afin de soutenir les cours du pétrole tandis que les producteurs américains de pétrole de schiste, qui ne participent pas à leur accord, ont augmenté leur propre production.

Les Etats-Unis sont ainsi devenus le premier producteur mondial, devant la Russie et l'Arabie saoudite, avec une production proche de 12 millions de barils par jour (bpj). Les prévisions de l'Opep, et même les projections du gouvernement américain, ont régulièrement sous-estimé la croissance de la production américaine.

Les patrons des compagnies américaines Occidental Petroleum et Hess Corp, qui participaient au Forum économique mondial de Davos, ont affirmé que la croissance de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis allait ralentir. Ce forum est l'une des rares occasions pour les producteurs américains de s'asseoir à la même table qu'un représentant de l'Opep, en l'occurrence le secrétaire général Mohammed Barkindo.

"Je pense qu'il n'y aura pas un afflux aussi important d'argent dans le bassin Permien cette fois-ci. Je crois que les investisseurs vont demander des comptes aux compagnies sur le retour (sur leurs investissements) et cela n'a pas beaucoup été le cas jusqu'à présent", a déclaré la PDG d'Occidental, Vicki Hollub.

Confirmant ses propos, le fondateur et PDG de Hess Corp a dit que la production de pétrole de schiste, qui représentait environ 6% de la production mondiale, irait probablement jusqu'à 10% d'ici 2025, mais qu'ensuite elle se stabiliserait. Il a ajouté que les réserves américaines commenceraient à se dégrader. "Le schiste n'est pas la nouvelle Arabie saoudite. C'est une composante importante de court terme", a-t-il déclaré. Le président américain Donald Trump a accusé à plusieurs reprises l'Opep de manipuler les cours et exigé plusieurs fois l'an dernier que le cartel les fasse baisser. Il a aussi félicité l'Opep et l'Arabie saoudite quand les cours baissaient.

Les cours du pétrole ont atteint un pic de 86 dollars le baril en octobre, mais ils sont nettement retombés depuis. Mercredi, le Brent se traitait autour de 62 dollars. Mohammed Barkindo a déclaré pour sa part que l'Opep visait à équilibrer l'offre et la demande sur le marché et avait aidé les Etats-Unis à sauver l'industrie du pétrole des prix ultra-bas.

"L'industrie du pétrole est en état de siège au niveau mondial", a-t-il déclaré, ajoutant que l'Opep souhaitait parler de façon plus régulière aux producteurs américains de pétrole afin de mieux comprendre leurs enjeux, même s'ils ne peuvent pas participer aux plans de réduction de la production de l'Opep.

"L'Opep joue un rôle très important en stabilisant le marché et ces efforts doivent être reconnus", a répliqué John Hess. De son côté, Fatih Birol, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui représente les pays industrialisés, a souligné que la plupart des prévisions sous-estimaient encore la croissance de la production américaine. "Il y a un potentiel énorme aux Etats-Unis", a-t-il dit à Reuters, précisant que le pays pourrait augmenter sa production de 10 millions de bpj supplémentaires dans les 10 ans à venir.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - MAMOUDZOU

PRESTATION RELATIVE AU DEPLOIEMENT D'UNE SOLUTION INFORMATISEE DE GESTION D'UNE FLOTTE DE VEHICULES.

DATE DE REPONSE 22/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS