L'Opep+ prolonge ses quotas de production de pétrole en raison d'une demande incertaine

Le marché s'attendait à des tensions fortes entre la Russie et l'Arabie saoudite. L'Opep et ses alliés ont finalement trouvé assez rapidement un consensus, le 4 mars, sur une prolongation des restrictions dans la production de pétrole. Seuls la Russie et le Kazakhstan rehaussent légèrement leur production, pour répondre à leur demande intérieure.

L'Opep+ prolonge ses quotas de production de pétrole en raison d'une demande incertaine
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de prolonger d'un mois la réduction de leur production, accordant néanmoins des exemptions à la Russie et au Kazakhstan, après avoir acté que la reprise de la demande était encore fragile malgré une récente hausse des cours. /Photo d'archives/REUTERS/Ahmed Jadallah

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus le 4 mars lors du réexamen mensuel de leurs quotas de production de pétrole de prolonger d'un mois la réduction actuelle, accordant néanmoins des exemptions à la Russie et au Kazakhstan, après avoir acté que la reprise de la demande était encore fragile malgré une récente hausse des cours. L'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep, a annoncé qu'elle prolongeait jusqu'en avril la limitation volontaire de sa production de pétrole d'un million de barils par jour (bpj) et déciderait dans les mois à venir de l'opportunité de relever progressivement son offre.

Sur les marchés, les cours du pétrole ont accéléré leur progression à ces annonces, le Brent gagnant jusqu'à 5,74% à 67,75 dollars le baril, un plus haut depuis janvier 2020.

Des exemptions pour répondre à la demande russe, pas plus de pétrole sur le marché international

Avant la réunion du 4 mars, il était attendu que l'Opep+ reconduise en avril sa réduction de 500 000 bpj de sa production. D'après les termes de l'accord, la Russie est autorisée à augmenter son offre de 130 000 bpj en avril et le Kazakhstan de 20 000 bpj supplémentaires pour répondre à leurs besoins intérieurs. "Tout le monde (hormis ces deux pays) va maintenir une limitation", a déclaré le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, lors d'une conférence de presse. Le ministre saoudien et son homologue russe, Alexandre Novak, avaient auparavant exhorté les membres de l'Opep+ à faire preuve de prudence car la reprise de la demande reste fragile en raison de la crise sanitaire.

La Russie a toutefois insisté pour accroître sa production dans le but d'éviter une nouvelle flambée des prix et face à la production américaine de pétrole de schiste. En février dernier, elle n'est pas parvenue à augmenter sa production, malgré le feu vert du cartel, en raison de conditions climatiques particulièrement rudes. Alexandre Novak a déclaré que la Russie avait besoin de relever son offre pour répondre à la reprise de la demande intérieure.

Avec Reuters (Rania El Gamal à Dubai, Ahmad Ghaddar et Alex Lawler à London, Olesya Astakhova et Vladimir Soldatkin à Moscou, version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Wissembourg

Réfection du toit du SMICTOM Nord Alsace

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS