Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Pétrole au Maroc : puits sec au large de Tarfaya pour Cairn qui abandonne l'exploration

, , , ,

Publié le

La compagnie d'exploration pétrolière Cairn et l'Office marocain des hydrocarbures ont annoncé avoir abandonné l'exploration sur le puits offshore Juby Maritime 1 (JM1) au large de Tarfaya dans le sud du Maroc. Il y avait des traces d'huile mais rien d'exploitable. Le forage a été colmaté.  

Pétrole au Maroc : puits sec au large de Tarfaya pour Cairn qui abandonne l'exploration
Vue sur les concessions Juby et Foum Draa
© cairnenergy

Les entreprises citées

Râté ! Cairn Energy qui opérait un forage offshore d'exploration avec Genel Energy plc pour la prospection de pétrole au sud du Maroc a déclaré avoir "bouché et abandonné" le puits Juby maritime 1 (JM1) situé à 38 km au large de Tarfaya selon un communiqué publié le 17 mars.

Le puits s'enfonçait 3711 mètres de profondeur sous le fond marin.

Attitude PRUDENTE

L'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) marocain est associé, c'est une obligation légale, au projet dont Cairn détient 37%. Le résultat a été officialisé simultanément par une communication de l'ONHYM. Celui-ci indique que le pétrole découvert à JM1 sur une bande d'une épaisseur de quelques 110 mètres correspondant aux dépôts du Jurassique Supérieur était "trop lourd " et par conséquent "inexploitable".

"L’objectif principal du forage JM-1 a été rencontré à la profondeur de 3 490 m. Cet objectif n’a cependant pas montré de réservoir de bonne qualité", note l'ONHYM. Les travaux de forage avaient démarré le 8 janvier.

Malgré tout, pour en savoir plus, des examens documentaires seront entrepris. Cairn Energy et Genel Energy plc vont comparer leurs données avec celles obtenues dans d'autres puits sur Cap Juby afin de savoir l'orientation à donner à d’éventuelles recherches futures. Cairn avait estimé la capacité possible de Cap Juby à 70 millions de barils sur une étendue de 680 km².

L'exploration pétrolière est un sujet qui suscite de très fortes attentes au royaume. Et pour cause : le Maroc importe 95% de ses besoins en énergie en dépensant une centaine de milliards de dirhams par an (8,9 milliards d'euros), soit environ 10% de son PIB.

Aujourd'hui, une trentaine de forage onshore ou offshore sont prévus dans le pays, des travaux conduits par le secteur privé mais supervisé par l'ONHYM. L'Office gardant une attitude prudente. Dans un précédent communiqué en octobre dernier, l'office avait fait la mise au point suivante à propos des projets en cours : "A ce jour on ne peut pas parler de découverte de gaz ou pétrole. Il s’agit seulement d’estimations d’un potentiel géologique et non de réserves. Seule la réalisation de forages et de tests pourrait éclairer sur l’existence ou non d’hydrocarbures."

Sur son site, l'ONHYM liste 28 sociétés pétrolières à fin janvier 2014 avec lesquelles il a signé des accords de partenariat pour la plupart des "juniors" ou des indépendants mais aussi quatre majors : Total, Shell, Conoco-Phillips et Eni.

"L’ONHYM est au début d’un important programme de forages aussi bien en onshore qu’en offshore"; indique l'Office en poursuivant "l’ONHYM et ses partenaires restent confiants et persévérants".

Ressources possibles à Foum Draa estimées à 142 millions de barils

Cairn Energy pour sa part détient toujours un permis de prospection sur la côte marocaine, dans la zone de Foum Draa à 150 km au sud-ouest d'Agadir sur 29 200 km².

Basé à Edimbourg et coté à Londres, ce groupe d'exploration possède sur ce site la moitié des parts en association avec l'ONHYM. Les ressources possibles à Foum Draa ont été estimées par Cairn à 142 millions de barils.

Cairn emploie environ 180 personnes et produit 33 000 barils de pétrole par jour. Il est présent en Grande Bretagne, Irlande, Norvège, Albanie, Maroc, Mauritanie et Groenland. Il a cédé par ailleurs une part importante de ses découvertes en Inde en 2011 à Vedanta Resources.

Quant à la suite du programme d'exploration au Maroc, le 17 mars l'ONHYM a signé un contrat de reconnaissance avec la société Chariot Oil & Gaz (Morocco) pour le bloc "Mohammedia Offshore" dont ce groupe basé à Londres détiendra 75% à côté de l'ONHYM. Il s'agit d'une zone de 4 600 km² sous 500 mètres d'eau. Une campagne de sismique 3D menée par Dolphin Geophysical devrait débuter en avril.

 

Nasser Djama

 

LISTE DES PARTENAIRES DE L'ONHYM
Une cinquantaine de sociétés se sont vus octroyer des permis ou des autorisations de reconnaissance parmi lesquelles  :
Majors : Total, Shell, Conoco-Phillips et Eni.
Super indépendants  : Repsol, Statoil-Hydro, Maersk, Petrocanada, Anadarko, EOG Resources, Kosmos, Genting Oil, Tethys, Hunt Oil,  Wintershall,  Energy Africa (Tullow), Keer Mc Gee, Enterprise.
Compagnie nationales (NOC) : Cnooc et Petronas.
Indépendants :  MPE, Dana, Gas Natural, Crosco, Oil & Gas, Circle Oil, Cabre, Transatlantic, Direct, Anschutz, Longe, GBP, PEL, Island Oil & Gas, Longreach, Canamens, Teredo, San Leon, Serica, DVM, Eastern, MND, Heyco, Stratic, Energy Corp, Samir, Sphere,  Vanco, Taurus, Lasmo, Lonestar, Pathfinder, East West, Nautical, Barrus, Pura Vida.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle