Petrobras choisit Engie pour le rachat du réseau brésilien de gazoducs TAG

Engie a annoncé le 8 avril avoir remporté l'appel d'offres lancé par Petrobras pour l'acquisition de 90% du TAG (Transportadora Associada de Gás), le plus gros réseau de gazoducs du Brésil. Le consortium mené par le groupe français s'est engagé pour une opération de 8,6 milliards de dollars. Après des mois de négociations, Engie va pouvoir renforcer son portefeuille dans le gaz.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Petrobras choisit Engie pour le rachat du réseau brésilien de gazoducs TAG
Engie va pouvoir s’offrir TAG (Transportadora Associada de Gás), le plus gros réseau de gazoducs du Brésil.

Engie va pouvoir s’offrir TAG (Transportadora Associada de Gás), le plus gros réseau de gazoducs du Brésil. Le consortium mené par le groupe français a été choisi par Petrobras pour acquérir une participation de 90 % dans TAG. Lundi 8 avril, Engie a annoncé avoir remporté l’appel d’offres en proposant 8,6 milliards de dollars (7,6 milliards d’euros).

Au Brésil, le réseau de TAG compte 4 500 kilomètres de gazoducs pour 47 % des infrastructures gazières du pays. Le consortium piloté par Engie comptait également Engie Brasil Energia (détenu à 68,7 % par Engie) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). Grâce à l’opération, Engie détiendra 49,3 % de TAG (en comptant la part d’Engie Brasil Energia). Le groupe brésilien Petrobras conservera quant à lui une participation de 10 %.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Engie lorgnait sur TAG dès 2017

Les négociations entre Engie et Petrobras auront duré des mois. L’énergéticien français avait manifesté son intérêt pour TAG dès 2017. En juillet 2018, la Cour suprême brésilienne avait suspendu les discussions entre les deux groupes en attendant que les privatisations soient autorisées par le Congrès.

La conclusion de l’opération est prévue pour le premier semestre 2019. Elle doit néanmoins être approuvée par l'assemblée générale extraordinaire de Petrobras, les autorités de contrôle de la concurrence brésiliennes et l'Union européenne.

“Devenir le leader de la transition zéro carbone”

“Cette acquisition s’inscrit pleinement dans la stratégie d’Engie de devenir le leader de la transition zéro carbone, justifie le groupe dans un communiqué. Cette transition nécessite de s’appuyer sur des infrastructures énergétiques sophistiquées de grande échelle telles que le gazoduc de gaz naturel de TAG.”

Engie précise que l’opération aura un impact de 1,6 milliard d’euros sur sa dette nette. En outre, l’énergéticien annonce devenir le partenaire industriel de TAG. Dans le cadre de ce partenariat, il prendra en charge 100 % de la gestion, l’exploitation et la maintenance du gazoduc d’ici 2022.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS