Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pétrifier le C02 pour lutter contre le réchauffement climatique

,

Publié le

Vu sur le web Pour lutter contre le réchauffement climatique, les chercheurs développent des solutions pour stocker le CO2, souvent sous forme gazeuse. Mais emmagasiné dans cet état, il risque de s'échapper. Pour contourner ce problème, une équipe de scientifiques a trouvé un système qui permet de conserver le gaz sous forme solide, en le pétrifiant.

Pétrifier le C02 pour lutter contre le réchauffement climatique

Pétrifier le dioxyde de carbone pour le stocker : des scientifiques du "University college" de Londres et de l’Université d’Islande ont publié une étude dans la revue Science, reprise par la revue du Massachusetts institute of technology, qui décrit une méthode rapide et efficace pour parvenir à ce surprenant résultat.

Les chercheurs ont ajouté du CO2 dans de l’eau qui circule sous terre, dans une grande station géothermique située en Islande. Le gaz se dissout rapidement dans le liquide. L’eau chargée de dioxyde de carbone réagit alors avec le basalte, une roche volcanique. Les scientifiques ont montré qu’en une année, 80% du CO2 avait interagi avec du magnésium, du calcium et du fer pour former des minéraux carbonatés, comme le calcaire.

Construction de pipelines

Cette méthode permettrait de stocker facilement le CO2 pour essayer de contrer le réchauffement climatique. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs proposent d'emmagasiner le CO2 sous forme gazeuse, dans des poches souterraines. Mais il suffirait qu’un léger tremblement de terre provoque une fissure pour que le gaz s’échappe, réduisant à néant les efforts pour limiter ses émanations dans l’atmosphère.

Si cette nouvelle méthode ne présente aucun risque de ce type, elle a tout de même plusieurs inconvénients : elle demande l’utilisation d’un volume d’eau très important - 10 à 20 fois la masse du CO2 stocké. Les scientifiques estiment donc que cette technique sera 2 fois plus chère que les procédés de stockage plus traditionnels, au moins au début. Pour être utilisé à grande échelle, ce dispositif demanderait également la construction de pipelines de plusieurs centaines de kilomètres, pour faire circuler le CO2 dans l'eau.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle