Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Petitjean investit 10 millions d'euros dans de nouvelles installations

, , , ,

Publié le

Le fabricant de mâts et poteaux Petitjean, basé à Saint-André-les-Vergers (Aube), vient de présenter ses ateliers de galvanisation et de finition, considérés comme étant les plus modernes actuellement en Europe par leurs performances techniques et environnementales.

Petitjean investit 10 millions d'euros dans de nouvelles installations © Petitjean

Avant son inauguration officielle programmée le 4 septembre, Paul Quéveau, directeur général de Petitjean a dévoilé devant la presse mercredi 10 juillet les nouvelles installations de galvanisation et ateliers de finition du fabricant de mâts et poteaux destinés à l’éclairage, au transport et à la distribution de l’énergie, aux lignes de tramways, aux télécommunications ou encore à l’éolien.

Implanté sur 36 hectares dans l’agglomération de Troyes, Petitjean (460 salariés, 70 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 40 % à l’export) poursuit avec cet équipement son développement conformément aux annonces faites lors de sa reprise il y a un an et demi par le groupe saoudien Al-Babtain.

"Les premiers résultats sont excellents"

"Cet investissement dans l’outil de galvanisation figurait dans le plan de reprise. Les études ont été lancées il y a un an, les travaux sont allés bon train et les premières trempes viennent d’être réalisées", déclare Paul Quéveau.

Dans un vaste bâtiment rénové et agrandi, les techniciens spécialisés dans la galvanisation ont mis en chauffe le bain de zinc (750 tonnes à 450 degrés) début juin et réalisé les premiers essais le 18. "Les premiers résultats sont déjà excellents", annonce le dirigeant, en indiquant que "la production va monter en puissance en juillet et en août" car Petitjean ne ferme pas cet été et proposera très vite de la prestation pour d’autres industriels.

Un process unique

Cet atelier de galvanisation été doté d’un séchoir en entrée de ligne et se compose d’une série de bains d’acides sous enceinte fermée (avec récupération et recyclage des vapeurs d’acides). "Le process de convoyage par balancelle mis en place, automatisé, est unique en son genre, assure Paul Quéveau. Nous avons la possibilité à tout instant de faire passer un produit devant un autre. Cette souplesse dans l’enlignement va nous permettre d’être performants et réactifs. Cette installation dépasse les plus hautes exigences réglementaires environnementales destinées à favoriser la sécurité et la santé des salariés. Cette démarche s'inscrit par ailleurs pleinement dans notre objectif "Safety First" (La sécurité en premier)", précise l’industriel aubois.

Philippe Schilde

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus