Economie

Petite croissance et inquiétude des industriels confirmées par la Banque de France

Publié le

Selon l'enquête de conjoncture du mois de novembre de la Banque de France, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) français sera de 0,5 % au quatrième trimestre 2003 et de 0,2 % sur l'ensemble de l'année 2003.

Au premier trimestre 2004, la croissance serait de +0,4 %. Avec une croissance similaire ou légèrement plus soutenue sur les trimestres suivants, l'hypothèse de 1,7 % de croissance sur l'année prévue par le gouvernement serait tenable selon la Banque de France.

En revanche, l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie s'est légèrement détérioré en novembre pour s'établir à 99 contre un indice 102 en octobre. Soit le niveau de novembre 2002.

Selon les industriels interrogés par la Banque de France, l'activité a été marquée par une pause par rapport au mois d'octobre, en raison notamment du repli de l'automobile. Mis à part ce secteur, les perspectives de production demeurent favorablement orientées (un indice à 11 en novembre contre 15 en octobre et 14 en septembre)

Le taux d'utilisation des capacités de production a néanmoins légèrement progressé (passant de 82,6 à 82,8 d'octobre à novembre), tout en demeurant à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période.

Le courant de commandes nouvelles s'est dans l'ensemble stabilisé (à un indice -5). Les commandes étrangères ont progressé, à un rythme moins soutenu que le mois précédent. Les carnets de commandes restent légèrement inférieurs au niveau jugé normal. Notamment, dans les secteurs de l'automobile et des biens d'équipement.

JMM

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte