Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Petit pas et gros milliards pour sauver Areva

Manuel Moragues , ,

Publié le

Petit pas et gros milliards pour sauver Areva
EDF ne veut pas prendre en charge les risques du chantier de l’EPR finlandais.

Le sauvetage d’Areva pourrait coûter plus cher que prévu. Mais il avance. EDF devrait formaliser, le 27?janvier, une offre ferme de reprise partielle d’Areva NP, l’activité réacteurs d’Areva. Les deux groupes se seraient accordés sur une valorisation de l’entité à 2,5?milliards d’euros, 200 millions de moins que l’estimation de juillet. Une clause d’earn-out aurait aussi été négociée, selon « Les Échos ». EDF pourrait ainsi verser un complément à Areva si les performances d’Areva NP sont meilleures que ne le prévoit l’électricien. Selon le schéma dévoilé en juillet, EDF prendrait au moins 51 % du capital d’Areva NP, Areva conserverait 15 %, et des participations minoritaires seraient prises par des investisseurs asiatiques. Pour finaliser cet accord, l’État, EDF et Areva doivent encore trouver une façon de transférer le risque financier lié au bourbier finlandais, le chantier de l’EPR d’Olkiluoto, à l’État français. Le client, l’électricien finlandais TVO, s’y oppose toujours et Bruxelles devra encore approuver le montage juridique retenu… Le second volet du sauvetage d’Areva, sa recapitalisation par l’État, s’annonce, lui, plus coûteux que prévu : 3,5 à 4,5?milliards sont évoqués, contre les 2,5 à 3?milliards un temps envisagés. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle