Perte record de 3,5 milliards d'euros pour Banco Popular en 2016

MADRID (Reuters) - Banco Popular, la sixième banque espagnole, a publié vendredi une perte nette annuelle sans précédent de 3,5 milliards d'euros après des charges exceptionnelles supérieures aux attentes destinées à nettoyer son bilan de ses actifs immobiliers à risque.

Le groupe, considéré comme le maillon faible du secteur bancaire espagnol en raison de son exposition au marché immobilier, a décidé de remplacer son président, Angel Ron, par Emilio Saracho, après un mouvement de colère d'actionnaires en novembre contre la lenteur de l'assainissement du bilan.

Les résultats annuels publiés vendredi intègrent des charges exceptionnelles de 5,7 milliards d'euros, principalement pour des dépréciations de prêts immobiliers, soit un milliard d'euros de plus qu'évoqué auparavant par la direction.

Les analystes financiers attendaient en moyenne une perte nette annuelle de 2,4 milliards d'euros.

En 2012, au plus fort de la crise financière qui a conduit l'Etat espagnol à renflouer plusieurs banques, Popular avait enregistré une perte de 2,5 milliards d'euros.

Si le secteur a été en grande partie assaini depuis, Popular reste plombée par environ 30 milliards d'euros d'actifs "toxiques".

Vendredi, la banque a expliqué vouloir accélérer la vente d'actifs immobiliers cette année, sans toutefois préciser l'état d'avancement de son projet de création d'une filiale immobilière séparée, pourtant considéré comme une étape clé de son redressement.

Le groupe affiche à fin 2016 le taux de créances douteuses le plus élevé des grandes banques espagnoles, à 14,61% contre 9,23% en moyenne pour le secteur à fin novembre.

(Jesus Aguado; Marc Angrand pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS