Perte nette de 2,7 milliards d’euros pour Renault au 1er semestre 2009

Les six premiers mois de l'année n'ont pas été bons non plus pour le constructeur automobile français Renault, qui confirme pourtant ses objectifs.

Partager

Au lendemain des résultats de son concurrent PSA Peugeot Citroën, c’est au tour du constructeur automobile Renault d’annoncer avoir enregistré une perte nette de 2,712 milliards d’euros au premier semestre 2009, contre un bénéfice net de 1,581 milliard d’euros un an plus tôt.

Son chiffre d’affaires atteint 15,991 milliards d’euros, en recul de 23,7% sur un an et sa perte opérationnelle se creuse à 946 millions d’euros. Des chiffres bien plus négatifs que les prévisions des analystes. Pour comparaison, PSA Peugeot Citroën a annoncé mercredi 29 juillet une perte opérationnelle de 826 millions d’euros. Seul signe positif : Renault a enregistré un free cash flow positif de 848 millions d’euros, grâce à son plan de réduction de coûts et des investissements.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le groupe explique ces résultats essentiellement par des contributions négatives supportées par le groupe mais provenant de ses entreprises associées, à l’instar de Nissan et son apport négatif de 1,217 milliard d’euros ou d’Avtovaz (-182 millions d’euros). En outre, le groupe note que le marché européen a contribué pour moitié à la baisse du chiffre d’affaires malgré les dispositifs de prime à la casse.

« Le second semestre sera meilleur que le premier »

Plus globalement, Renault table sur une amélioration du marché européen au second semestre et prévoit une baisse de 8% à la fin de l’année, contre 13,7% au premier semestre. Déjà au cours du premier semestre, le groupe a constaté une amélioration de sa situation. Son chiffre d’affaires en recul de 30,8% au premier trimestre n’était plus qu’en baisse de 16,9% sur les trois derniers mois.

Des prévisions qui permettent au groupe de confirmer ses objectifs annoncés en début d’année, à savoir une part de marché en hausse et un free cash flow positif.

Il a par ailleurs revu à la hausse ses attentes en terme de repli des ventes. « Notre solide carnet de commandes nous rend confiants que le second semestre sera meilleur que le premier », a indiqué le directeur général délégué, Patrick Pelata. Il table désormais sur un recul de 12%, à 57 millions d’unités, contre les 15% annoncés en début d’exercice. « Ces objectifs seront obtenus par la poursuite du plan d’action de réduction continue des stocks, l’encadrement des créances, la limitation des investissements, la réduction des coûts et l’amélioration de la performance opérationnelle », a expliqué le groupe.

"Le Renault d'après crise"

Renault devrait lancer au cours du second semestre la Nouvelle Mégane, les deux versions du nouveau Scénic et la ClioIII phase 2. Et ce n’est qu’un début à en croire Carlos Ghosn, PDG de Renault qui a définit le « Renault de l’après – crise, déjà en préparation, à travers la commercialisation en masse de véhicules zéro émission, le renforcement de sa présence dans les pays émergents et l’accélération et l’élargissement de synergies avec Nissan ».

Le Renault du futur passerait aussi par de nouvelles stratégies. Le directeur général délégué, Patrick Pelata, a expliqué que "la Russie et l'alliance avec le constructeur Avtovaz étaient des opportunités fondamentales pour le groupe, même si le chemin sera semé de plusieurs chaos, comme la baisse de 50% du marché". Plus encore, il a souligné que le marché chinois restait une option ouverte pour le constructeur, une fois les ressources nécessaires trouvées.


%%HORSTEXTE:%%

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS