Pernod Ricard vise une croissance de son résultat annuel après un troisième trimestre meilleur que prévu

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard vise une progression de son résultat opérationnel courant d'environ 10% sur l'exercice en cours après avoir enregistré une hausse de 19% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, un résultat supérieur aux attentes tiré par la Chine et les Etats-Unis qui lui permet de renouer avec la croissance malgré la crise du coronavirus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pernod Ricard vise une croissance de son résultat annuel après un troisième trimestre meilleur que prévu
Pernod Ricard vise une progression de son résultat opérationnel courant d'environ 10% sur l'exercice en cours après avoir enregistré une hausse de 19% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Le groupe français de vins et spiritueux, numéro deux mondial du secteur derrière Diageo, s'attend encore à une accélération de sa croissance au quatrième trimestre de son exercice, qui se termine le 30 juin.

Le propriétaire du champagne Mumm, de la vodka Absolut ou encore du cognac Martell a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires de 1,955 milliard d'euros sur la période janvier-mars, soit une progression de 19,1% nettement supérieure aux attentes des analystes qui la voyaient à 11,3%.

Cette performance, malgré un effet de change défavorable en raison de l'appréciation de l'euro, contraste avec les deux précédents trimestres marqués par un recul des ventes.

En Chine notamment, Pernod Ricard a enregistré au cours de son troisième trimestre une croissance à trois chiffres avec une "excellente" performance durant les fêtes du Nouvel An chinois. La Chine, premier pays touché, a cependant été principalement frappée par l'épidémie de COVID-19 au premier trimestre 2020, ce qui fournit une base de comparaison particulièrement favorable.

L'Europe continue pour sa part de faire preuve d'une "forte résilience", dit le groupe, alors que l'activité en "travel retail" reste "très limitée" avec la paralysie partielle du tourisme international, même si la base de comparaison va devenir là aussi plus favorable.

"Dans un environnement toujours volatil et incertain, compte tenu de l’information actuellement disponible concernant la pandémie, nous poursuivons la mise en oeuvre de notre stratégie, tout en assurant une gestion active des ressources, notamment en réinvestissant fortement lorsque l’efficacité le justifie", a dit le PDG Alexandre Ricard, cité dans un communiqué.

Le groupe versera en juillet un acompte sur dividende de 1,33 euro par action.

(Dominique Vidalon et Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS