Pernod Ricard veut gagner 400 millions d’euros en efficacité opérationnelle

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux lance un vaste plan d’économies de 400 millions d’euros, visant à améliorer l’efficacité opérationnelle du groupe d’ici à 2020. Il concernera la logistique, les achats, la production, le marketing et le portefeuille produits.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pernod Ricard veut gagner 400 millions d’euros en efficacité opérationnelle
Pernod Ricard a fait état jeudi d'un résultat opérationnel courant en progression de 2% pour son exercice décalé 2015-2016 et a dit tabler sur une accélération de sa performance opérationnelle pour l'exercice en cours. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Un plan d’économies chasse l’autre. A peine le dispositif "Allegro" lancé il y a deux ans terminé, le numéro deux mondial des vins et spiritueux vient de lancer un nouveau programme d’économies, qui s’échelonnera jusqu’en 2020. "Allegro visait à adopter une organisation plus efficace. Le nouveau plan (ndlr : dit "d’efficacité opérationnelle" porte sur notre manière de travailler pour être plus efficaces et mieux coordonnés", a expliqué le 1er septembre Gilles Bogaert, le directeur général adjoint des finances et opérations du groupe Pernod Ricard, lors de la présentation des résultats annuels du groupe.

Le nouveau plan concernera notamment la logistique, les achats et la production, mais également le marketing media, la publicité et le portefeuille produits. "Nous allons diminuer notre nombre de références produits et travailler à la réduction de notre lead time (ndlr : le temps de mise en œuvre entre la commande et la mise sur le marché)", a détaillé Alexandre Ricard, le PDG du groupe.

Un résultat net record sur 2015/2016

Ce plan permettra d’améliorer "la marge opérationnelle du groupe à moyen terme". 400 millions d'euros au total seront économisés au total. Dans le détail, 200 millions d'euros doivent être économisés sur les investissements publi-promotionnels et la marge brute et, "dans une moindre mesure, sur les coûts de structure". Des économies de liquidités d'environ 200 millions d'euros sont également attendues sur la même période.

En attendant les effets de ce plan, le deuxième groupe mondial de spiritueux Pernod-Ricard a publié un résultat net part du groupe record sur l’exercice 2015/2016 clos au 30 juin, en hausse de 43% à 1,235 milliard d'euros, grâce à la dépréciation partielle d’Absolut et des impôts moins élevés. Le résultat opérationnel courant a pour sa part augmenté de 2% à

2,277 milliards d'euros. Alexandre Ricard a annoncé l’objectif de le faire progresser de 2 à 4% au cours de l'exercice 2016/17. Sur l'exercice, le chiffre d'affaire s'est élevé à 8,68 milliards d'euros, en hausse de 1% par rapport à l'exercice précédent et 2 % en croissance organique.

Adrien Cahuzac

0 Commentaire

Pernod Ricard veut gagner 400 millions d’euros en efficacité opérationnelle

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS