Pénurie de vaccins dans certaines régions de Russie, confrontée à une nouvelle vague

(Répétition, pas de changement dans le texte)

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pénurie de vaccins dans certaines régions de Russie, confrontée à une nouvelle vague
Une région du centre de la Russie a suspendu samedi pour deux jours sa campagne de vaccination faute de doses disponibles, ont fait savoir les autorités alors que le pays fait face à un nombre croissant de cas à un niveau jamais vu depuis la mi-janvier. /Photo prise le 25 juin 2021/REUTERS/Shamil Zhumatov

MOSCOU (Reuters) - Une région du centre de la Russie a suspendu samedi pour deux jours sa campagne de vaccination faute de doses disponibles, ont fait savoir les autorités alors que le pays fait face à un nombre croissant de cas à un niveau jamais vu depuis la mi-janvier.

Le variant Delta, très contagieux, se propage dans le pays, où la campagne de vaccination marque le pas.

Pour l'instant, 21 millions des 144 millions de Russes ont reçu au moins une dose de vaccin, a fait savoir vendredi le ministre de la Santé Mikhail Murashko.

Selon les autorités, la vaccination est suspendue jusqu'à lundi dans les régions de Bashkiria et Khabarovsk faute de vaccins.

Le Kremlin a fait savoir que le problème serait résolu dans les jours à venir, et le Premier ministre Mikhail Mishustin a annoncé une rallonge de 25 milliards de roubles (346,8 millions de dollars) pour combattre la pandémie.

La Russie a signalé samedi 21.665 nouveaux cas de COVID-19, dont plus d'un tiers à Moscou, portant à près de 5,5 millions le nombre de contaminations depuis le début de la pandémie.

Selon le gouvernement, 619 personnes atteintes par le virus sont décédées ces dernières 24 heures, du jamais vu depuis fin décembre, portant le nombre total de morts à 132.683.

A Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, 107 personnes sont mortes en une journée, un record.

Le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France ont placé la Russie dans le groupe des zones à risque, ce qui implique que les voyageurs en provenance de ce pays seront soumis à une quarantaine obligatoire à leur arrivée sur le territoire.

(Reportage Andrey Ostroukh et Gleb Stolyarov ; Version française Elizabeth Pineau)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS