Pénurie de kérosène : coup de force à la CIM au Havre

Les cadres du terminal pétrolier du Havre alimentent eux-même l'aéroport de Roissy en kérosène. Au mépris des règles de sécurité et habilitations habituelles, selon les syndicats.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pénurie de kérosène : coup de force à la CIM au Havre

Depuis dimanche matin, un commando d'une poignée de cadres arrivés par la mer assurent, après avoir ré-ouvert les vannes d'un pipeline, la livraison en kérosène de l'aéroport de Roissy, sur le site de la Compagnie industrielle et maritime ou CIM du Havre en Seine-Maritime (260 salariés). Au grand dam des 95% de salariés grévistes du service exploitation qui bloquaient toute sortie de produits depuis plusieurs jours.

"Un coup de force illégal vis à vis du droit de grève et un geste irresponsable", martèle la CGT, "aucune des personnes qui ont fait cela n'est habilitée à gérer les stocks et aucune règle de sécurité n'a été observée alors que le moindre incident ici peut se transformer en catastrophe". A l'appui de ses déclarations, le syndicat dénonce "l'expédition de kérosène sans que les bacs n'aient été purgés pour décanter l'eau qui peut s'y trouver ou encore que le premier lancement de pompage a été fait sans que le kérosène ne soit analysé, une procédure obligatoire avant chaque expédition".

"Nous avons fait constater la situation par la Direction régionale de l'industrie de la recherche et de l'environnement en convoquant un comité d'hygiène et de sécurité réuni à notre demande au motif d'un danger grave imminent", assure un délégué, "les pompiers de l'entreprise ont d'ailleurs officiellement annoncé lundi à la direction qu'ils refusaient désormais de pénétrer sur le site où des cadres se relaient toujours".

La direction n'a pas souhaité s'exprimer sur tous ses sujets. Pour expliquer aux salariés sa décision de faire casser le blocus, celle-ci se retranche derrière une missive d'injonction envoyée par le ministère de l'environnement au PDG de la CIM "afin qu'il libère les réserves de kérosène en raison des menaces de perte d'approvisionnement".

De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS