Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Pentair réduit de 40 % les effectifs de son centre de distribution du Val d’Oise

, ,

Publié le

Après l’usine de Ham (Somme), c’est le centre de distribution de Saint-Ouen-l’Aumône (Val d’Oise) qui fait les frais du plan de réorganisation du robinetier industriel Pentair

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Après l’annonce de la fermeture de son usine de Ham (Somme), le groupe américain Pentair, le leader mondial de la robinetterie industrielle, poursuit sa politique de réduction des coûts de structure avec un plan de restructuration de son centre de distribution de Saint-Ouen-l’Aumône (Val d’Oise) et la suppression de 40 % des effectifs de ce dernier.

"Le plan de la direction du groupe prévoit la disparition de 42 postes sur les 109 salariés de l’établissement de Saint-Ouen-l’Aumône, explique Nathalie Foucault, secrétaire du comité d’entreprise. Ces départs concernent principalement les activités logistiques qui seront délocalisées en Allemagne."

Selon Nathalie Foucault le plan de réorganisation frappera notamment les personnels de l’atelier ainsi que ceux du service achats et du service commercial auxquels devraient s’ajouter quelques salariés des fonctions supports. "Normalement ces réductions seront effectives au 31 juin", précise Nathalie Foucault.

Soutien de la Région Île-de-France

Lundi, les salariés ont reçu le soutien de Jérôme Chartier, premier vice-président du conseil régional. "Si le plan de sauvegarde pour l'emploi est confirmé, nous suivrons directement le contenu de ce plan en termes de qualité de formation, de reconversion et nous apporterons de notre côté des réponses pour faciliter la transition professionnelle des salariés licenciés", a indiqué Jérôme Chartier. Jérôme Chartier a, par ailleurs, été chargé par Valérie Pecresse, Présidente de la Région Île-de-France, de la mise en place d’une cellule de veille sur les plans sociaux "pour venir en aide aux entreprises et aux salariés le plus en amont possible".

La création de cette cellule baptisée "Cellule action plans sociaux" sera officialisée lors de la prochaine réunion de l’assemblée francilienne les 18 et 19 février, a indiqué mardi le service de presse de la Région.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle