Penser la propriété intellectuelle autrement

Aurélie Barbaux

Publié le

« Wikinomics », Don Tapscott et Anthony D. Williams, édition Pearson, village mondial, 360 pages, 25 euros

Mars 2000. L'entreprise canadienne d'exploitation aurifère Goldcorp, en crise, lance sur internet un concours destiné à récolter les meilleures idées pour résoudre son problème d'exploitation. Surtout, elle ose partager avec les internautes toutes ses données géologiques. Une révolution dans le secteur... qui s'avère payante. Les propositions affluent de scientifiques du monde entier, permettant à l'entreprise de trouver de nouveaux filons à moindre coût et de renouer avec la prospérité. C'est l'exemple du développement communautaire de Linux qui a inspiré à Rob McEwen, le PDG de Goldcorp, ce nouveau mode de prospection « open source ». Comme quoi, le développement collaboratif n'est pas réservé aux logiciels.

Cette histoire illustre la révolution en marche en matière de propriété intellectuelle que les auteurs baptisent « Wikinomie ». Portée par internet, elle pousse à revisiter les modes de collaboration et à accepter d'aller chercher hors des murs de l'entreprise les compétences dont celle-ci a besoin. Elle est portée par quatre idées fortes : l'ouverture, le travail collaboratif, le partage et l'action à l'échelle planétaire.

Bien sûr, il faut trouver le juste équilibre entre ce que l'entreprise doit continuer à protéger par des brevets et la part de propriété intellectuelle qu'elle peut partager pour accélérer le développement de nouveaux produits. Mais les exemples ne manquent pas pour illustrer le potentiel économique de cette approche. Les auteurs les ont trouvés chez des pionniers comme IBM, BMW, General Electric ou dans l'industrie pharmaceutique. Ce sont les premiers utilisateurs de bourses électroniques aux technologies ou aux bonnes idées. Très en avance, Procter et Gamble a même ouvert un site privé, InnoCentive, pour trouver des solutions techniques à ses problèmes sur le web. Des initiatives à suivre. .

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte